Dépendance : mettre en place une nouvelle cotisation serait « irresponsable » pour Roselyne Bachelot

Personnes âgées

La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, a jugé mardi « irresponsable » la proposition du candidat PS à l’Elysée François Hollande de mettre en place une nouvelle cotisation pour financer une réforme de la dépendance.

François Hollande a évoqué lundi soir une « cotisation spécifique » pour financer le « cinquième risque », c’est-à-dire l’accompagnement des personnes âgées dépendantes. Il n’a pas précisé les contours que prendrait cette cotisation.

« Notre pays traverse une crise financière mondiale », a réagi mardi Roselyne Bachelot dans un communiqué. « Il serait aujourd’hui irresponsable de mettre en place une nouvelle cotisation sociale qui viendrait charger davantage le travail et réduire le salaire de nos concitoyens », a-t-elle ajouté.

« Le candidat socialiste a sans doute oublié qu’aujourd’hui les pouvoirs publics consacrent déjà 25 milliards d’euros par an à la prise en charge de la dépendance », a aussi estimé la ministre. Elle a jugé possible de « dégager des marges de manœuvre importantes pour diminuer les hospitalisations à la fois inadaptées aux personnes âgées et pénalisantes pour le système dans son ensemble ».

Promise depuis plusieurs années et constamment reportée, la réforme de la dépendance, qui devait alléger le coût de la prise en charge des personnes âgées, a été officiellement enterrée en début d’année pour cause de crise des finances publiques. La réforme devait pourtant répondre à plusieurs problématiques qualifiées d' »urgentes » par le gouvernement, notamment le coût trop élevé de la prise en charge pour les particuliers et les départements ou les problèmes financiers de services à domicile.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum