Quid des droits des malades d’Alzheimer dans les Ehpad ?

Personnes âgées

Les difficultés rencontrées par les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes (Ehpad) pour garantir le respect des droits des malades d’Alzheimer sont révélées dans une récente enquête de la Fondation Médéric Alzheimer. Ainsi, de nombreux établissements imposent des limitations fréquentes à la liberté d’aller et venir des malades.

La Fondation Médéric Alzheimer vient de présenter le deuxième volet de son enquête sur le respect des droits des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer en Ehpad. Celle-ci a été menée en 2009 auprès de 5 690 établissements, dont 2 662 ont répondu. Ses résultats sont fondés sur les déclarations des responsables des Ehpad.

Après avoir abordé, en octobre 2009, les questions relatives à l’entrée en Ehpad, ce deuxième volet traite donc du respect des droits des résidents dans leur vie quotidienne en institution. Et ce, à travers cinq thèmes principaux : la liberté d’aller et venir, la chambre comme espace privé, le respect de l’intimité et de la vie privée, l’exercice des libertés individuelles et le maintien des liens familiaux et sociaux.

L’enquête fait apparaître « un bilan contrasté », estime la Fondation. Ainsi, 88 % des Ehpad déclarent avoir été amenés à mettre en place des dispositifs limitant la liberté d’aller et venir, pour des raisons et avec des moyens variés. « La question de la liberté d’aller et venir des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer a toujours été au cœur des préoccupations quotidiennes des Ehpad et des débats éthiques et sociétaux en lien avec la prise en charge et l’accompagnement en institution des personnes vulnérables », commentent les auteurs de l’enquête.

Par ailleurs, 60 % des établissements posent des conditions restrictives à l’apport de mobilier ou d’objets personnels par les résidents. De même, 82 % des Ehpad reconnaissent avoir des difficultés pour s’adapter aux habitudes de vie de chaque résident.

Moins d’un tiers (30 %) des Ehpad organisent souvent des sorties pour les résidents sans les familles et 7 % avec les familles. Enfin, seulement 7 % des établissements tolèrent la présence de l’animal domestique d’un résident dans sa chambre.

 

Pour en savoir plus :

Consulter l’enquête « Respect des droits des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer en Ehpad 2e partie : la vie dans l’établissement », sur le site de la Fondation Médéric Alzheimer

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum