Menu actualité

Thématiques

S’adapter au vieillissement des Français : première réunion de concertation

Publié le 13 octobre 2022 à 10h39 - par

Comment s’adapter au vieillissement de la société en France ? Une concertation sur le sujet a démarré mardi 11 octobre 2022 au ministère des Solidarités et doit conduire à un plan d’action gouvernemental qui sera présenté en mai 2023.

S'adapter au vieillissement des Français : première réunion de concertation

« En 2030, un tiers de la population française aura plus de 60 ans », a souligné le ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe devant les quelques 200 participants à la réunion. Le vieillissement est un « sujet sociétal », qui concerne « tous les secteurs de l’action publique », a-t-il ajouté, citant notamment en exemple le logement, la mobilité et la santé. « Adapter la société », « promouvoir la citoyenneté et le lien social » et « revaloriser les métiers » : le ministre a présenté les trois thématiques qui doivent permettre de mener une réflexion sur le « bien vieillir » en France.

De novembre 2022 à mars 2023, une dizaine d’ateliers citoyens auront lieu partout en France pour travailler sur ces thématiques. Les conclusions de ces ateliers seront restituées en avril 2023 lors de trois séminaires thématiques.

Le Gouvernement compte élaborer à partir de ces travaux un plan d’action qui sera dévoilé en mai 2023. L’objectif est notamment de trouver des solutions pour soutenir le secteur médico-social qui fait face à des difficultés de recrutement.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour l’année 2023 prévoit notamment le recrutement de 3 000 infirmiers et aides-soignants supplémentaires en Ehpad, première étape d’un plan qui vise à créer en tout 50 000 postes dans ces établissements d’ici la fin du quinquennat. « On sent mieux les priorités », a commenté auprès de l’AFP Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa, le principal syndicat des Ehpad privés. Elle s’est dite « satisfaite de la dynamique » qui s’installe pour ce processus de concertation et de l’accent mis sur la question du recrutement dans le médico-social.

Comment adapter les logements et les transports, réduire ce qui empêche les personnes âgées de sortir de chez elles : l’objectif est également de trouver de nouvelles mesures pour faire évoluer la société à long terme. En ce qui concerne le financement de ces futures mesures, « le Gouvernement propose une augmentation des dépenses pour le bien vieillir de 9 milliards d’euros », a rappelé Jean-Christophe Combe. Elles passeront de 32,6 milliards d’euros en 2021 à 42 milliards en 2026.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2022