Vers une convention internationale en faveur des personnes âgées ?

Personnes âgées

La France défend l’idée d’un texte international majeur en faveur des âgés, placé sous l’égide de l’ONU.

La ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, s’est rendue, les 19 et 20 septembre, à la Conférence ministérielle de l’ONU, organisée par l’Autriche, à Vienne. À cette occasion, Michèle Delaunay a défendu l’idée d’un texte international majeur en faveur des âgés, placé sous l’égide de l’ONU.

« À l’instar des conventions des droits des femmes (1979), des enfants (1989) et des personnes handicapées (2006), une convention internationale en faveur des âgés permettrait de clarifier la nature de leurs droits et de préciser les mesures à mettre en œuvre pour les protéger », plaide le ministère. Un tel texte donnerait un caractère légal et contraignant à la protection des droits des aînés dans la réglementation internationale et définirait un socle minimum de normes protectrices.

Pour Michèle Delaunay, « un texte international encouragerait aussi la prise en compte de la notion d’âge dans l’élaboration des politiques publiques et encouragerait le développement de projets bénéficiant aux aînés. » Enfin, il permettrait de faire évoluer le regard porté sur les personnes âgées.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum