CCAH : des propositions pour développer une société inclusive

Personnes handicapées

Le CCAH propose des solutions pour réussir la transition vers une société plus inclusive et participative.

Le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH) a publié, le 5 juin, un document prospectif intitulé « La citoyenneté, c’est pour tous – Agir pour une société inclusive et pour l’autonomie des personnes handicapées ». Le Comité y propose « des solutions pour faire de la société française, une société plus inclusive, apte à répondre aux demandes des personnes handicapées ». Si la loi Handicap du 11 février 2005 a insufflé une dynamique favorisant l’intégration des personnes en situation de handicap, celles-ci sont « encore loin de jouir pleinement de leur citoyenneté », déplore le CCAH. Pour le Comité, il s’agit donc de « réussir la transition vers une société plus inclusive et participative ».

Voici, selon le CCAH, les cinq leviers qui pourront favoriser la citoyenneté des personnes handicapées :

Rendre les droits effectifs

L’exercice des pleins droits des personnes handicapées est « loin d’être effectif ». Des mesures doivent être prises pour qu’elles puissent avoir accès à l’information, afin de s’informer, de choisir, de s’éduquer, mais aussi de participer au débat public et de contribuer aux prises de décisions qui les concernent.

Favoriser le vivre ensemble et la visibilité

Il convient de « favoriser la mixité sociale » en développant l’accès des personnes handicapées à l’éducation, aux espaces de loisirs, au logement et aux vacances. La visibilité se concrétise aussi par l’accès au travail.

Exiger la mise en capacité des services de droit commun

Le respect du principe d’accessibilité est « essentiel » pour accueillir les personnes en situation de handicap. Toutes les structures sociales utilisées au quotidien sont concernées : crèches, associations culturelles, bureaux de poste, lieux de vacances… « La norme à promouvoir est celle de services de droit commun accessibles à tous les handicaps ».

Accompagner à l’autonomie

Si l’autonomie concerne le pouvoir matériel d’agir, les défis les plus complexes peuvent se nicher derrière les gestes courants de la vie quotidienne, rappelle le Comité. Par exemple : il faut donner aux enseignants les ressources nécessaires pour accompagner les élèves en situation de handicap.

Prendre en compte les fragilités

Chaque situation doit concilier la liberté individuelle, l’autonomie de la personne en situation de handicap et les besoins de sécurisation, de protection et de soins quotidiens. La prise en compte des fragilités doit aussi se faire au niveau de l’environnement des personnes handicapées, en assistant les aidants dans leur rôle, complète le Comité.

Plus concrètement, le document prospectif du CCAH explore des pistes d’actions dans de nombreux domaines. Au programme :

La participation citoyenne

La mise à disposition des outils technologiques et numériques adaptés aux besoins de chacun est un impératif pour que les personnes en situation de handicap participent pleinement à la révolution technologique.

Habitat et lieux de vie

Propositions : développer des services à domicile et d’accompagnement, accompagner les porteurs de projets sur la création de nouvelles solutions d’habitat mixtes ou adaptées.

L’emploi et la formation

Le Comité suggère de former les organismes de formation et tous les acteurs de l’emploi à l’accueil du public handicapé et de favoriser l’emploi sous toutes ses formes.

Loisirs, sports et culture

Le CCAH préconise de développer l’accueil mixte dans les centres de loisirs, les séjours, et de soutenir les spectacles et performances mixtes, inclusives.

La scolarité

Priorité : le développement et le déploiement des formations aux divers types de handicaps pour les enseignants et accompagnants.

L’accès aux soins

Propositions du Comité : informer et former les professionnels de la santé ; favoriser l’expression des personnes, en s’appuyant sur les aidants et l’environnement, pour les aider à prendre des décisions en matière de soins.

L’avancée en âge

Il convient d’adapter le travail et les activités au vieillissement, mais également de créer des logements adaptés aux besoins des personnes handicapées avançant en âge. Leitmotiv du CCAH : « Laisser le libre choix à la personne sur ses modes de vie ».

L’accompagnement des aidants

La puissance publique doit proposer des solutions de répit, de relais, et encourager l’expérimentation de soutiens aux jeunes aidants.

« Ces différentes propositions sont novatrices et servent de guideline pour les actions à mener dans l’optique de transiter vers une société plus inclusive. Elles touchent de nombreux domaines et peuvent être reprises par les différents acteurs de la société », conclut le CCAH.

Pour consulter le document du CCAH : « La citoyenneté, c’est pour tous – Agir pour une société inclusive et pour l’autonomie des personnes handicapées »

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum