Remise du Prix 2014 OCIRP Acteurs Économiques et Handicap

Personnes handicapées

Les neuf lauréats 2014 du Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap ont été dévoilés le 19 juin.

La soirée de la 7e édition du Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap, organisée le 19 juin à la Maison de Radio France, a permis de décerner les trophées « aux projets les plus exemplaires et innovants menées par les entreprises privées, publiques ou les acteurs de l’économie sociale ».

Le jury était présidé par Marie-Anne Montchamp, ancienne secrétaire d’État aux Personnes handicapées, et Patrick Gohet, ancien délégué interministériel aux personnes handicapées. Il a étudié les projets des 50 finalistes (sur les 238 dossiers analysés) « pour évaluer la pertinence, l’innovation et la possibilité de dupliquer ces initiatives exemplaires ». Présentation des neuf lauréats de cette édition 2014 du Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap.
 

Prix « Accompagnement personnalisé » : Les Consultants en réadaptation (Québec)

L’initiative propose un soutien de proximité au domicile de la personne et dans tous ses lieux d’activités, qui permet d’envisager un retour ou un maintien à domicile, en poursuivant le plan de réadaptation visant l’intégration des apprentissages et la participation des proches.
 

Prix « Citoyenneté » : Collège Marie Mauron du Pertuis (Vaucluse)

Ensemble Vivre et Apprendre (EVA) est une action de tutorat menée par les élèves au bénéfice de leurs camarades en situation de handicap scolarisés en Unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS). Elle favorise la motivation de tous les élèves face aux apprentissages. Cette interaction entre collégiens permet aussi une évolution positive du regard sur la différence et instaure la sérénité entre tous.
 

Prix « Communication et sensibilisation » : Designers+ (Rhône-Alpes)

Le but de Designers+ est de changer le regard des concepteurs et de mettre le design au service de la qualité de vie des personnes handicapées ou vieillissantes. Cette association de designers forme, sensibilise et communique par l’exemple auprès de tous les publics, à travers des expositions ou la réalisation d’un guide.
 

Prix « Innovations technologiques » : Dowino (Villeurbanne)

Contrairement aux livres ou aux films, le jeu vidéo est quasiment inaccessible aux déficients visuels. La société Dowino a donc décidé de créer un véritable jeu vidéo d’action-aventure audio jouable sur mobile (gestes tactiles) dans un environnement sonore en 3D. Intitulé A Blind Legend, ce jeu s’adresse autant à un public non voyant qu’à des joueurs valides désireux de vivre une expérience de jeu inédite.
 

Prix « Insertion et maintien dans l’emploi » : Siemens (Saint-Denis)

Ce prix vient récompenser un dispositif « passerelle » permettant à des salariés d’ESAT de retourner vers le milieu ordinaire, de se former et de se familiariser progressivement avec l’environnement d’une entreprise. Depuis le lancement du projet en 2009, plus de 200 stagiaires ont été accueillis et formés. Aujourd’hui, certains d’entre eux travaillent en CDI/CDD dans de grandes entreprises.
 

Prix « Parcours scolaire et enseignement » : complexe Edmond Albius (Île de la Réunion)

Rendre possible l’inclusion scolaire d’enfants porteurs d’un handicap intellectuel par un continuum d’unités d’enseignement au sein de l’école ordinaire. Sur une durée de sept ans, ce complexe s’adapte à la vie scolaire, du primaire, au collège et au lycée, pour leur assurer une intégration professionnelle et sociale réussie.
 

Prix « Sport, culture et loisirs » : Centre de recherche Théâtre Handicap (Paris)

Ce centre de recherche a conçu un dispositif d’audiodescription sur mesure permettant à une personne déficiente visuelle d’assister à un événement culturel de son choix, accompagné d’un « Souffleur » (étudiant bénévole). Ce dernier lui décrit les éléments de mise en scène (costumes, décors, déplacements…). Une initiative innovante, humaine, vecteur de rencontres et de progrès.
 

Prix « Vie affective et sexualité » : Le Rex Meulen (Dunkerque)

Ce prix récompense un film réalisé comme une fiction de 50 minutes avec des acteurs résidents du Foyer de vie le Rex Meulen, concernés par la vie affective et sexuelle des personnes déficientes intellectuelles.
 

Prix « Coup de cœur du jury » : Les Papillons blancs (Dunkerque)

Ce prix vient couronner le premier atelier en France de traduction de documents « Facile à lire et à comprendre », au sein de l’ESAT de Téteghem. Il s’appuie sur une méthode européenne de traduction, qui permet de rendre les informations accessibles, compréhensibles par les personnes déficientes intellectuelles, pour mieux les informer et ainsi les faire participer pleinement à la vie de la cité.

 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum