Crèches : un guide pour faire face aux situations d’urgence

Petite enfance

Le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes vient de publier un guide sur la sûreté dans les crèches.

La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes ont publié, fin avril, un guide intitulé « Sûreté dans les établissements d’accueil du jeune enfant ». Sous-titré « Se préparer et faire face aux situations d’urgence particulière », ce document d’une soixantaine de pages rappelle que les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) peuvent être confrontés à des situations d’urgence particulière – agressions provenant de personnes extérieures, attentats – susceptibles de causer de graves dommages aux personnes et aux biens.

Ce guide ministériel a pour vocation « de soutenir et d’accompagner les gestionnaires de crèches dans leur démarche, en proposant des mesures spécifiques concernant les accueils collectifs d’enfants de 0 à 6 ans. » À cet effet, le document :

  • Signale les interlocuteurs pouvant être mobilisés dans le cadre de la préparation aux risques d’agressions provenant de personnes extérieures et d’attentats ou, si le risque s’est concrétisé, susceptibles d’intervenir lors d’une situation d’urgence particulière
  • Détaille les étapes de la préparation à ces risques, en adaptant les modalités de cette préparation, d’une part, au très jeune âge des enfants accueillis dans ces structures, d’autre part, à leur nature diverse (associative, privée lucrative, publique)
  • Rappelle les bons réflexes à avoir dans le cas d’une agression provenant de personnes extérieures ou d’un attentat dans ou à proximité de l’établissement.

Ne créant aucune nouvelle obligation juridique pour les crèches, ce guide se borne à présenter la réglementation en vigueur. « Son seul objectif est de dispenser des conseils pratiques pour aider les EAJE à se préparer aux risques pesant sur leur sûreté, notamment la menace terroriste », insiste le ministère. Ainsi, l’État invite les gestionnaires de crèches à nommer un responsable sûreté et à dresser un état des lieux de l’exposition de leur bâtiment au risque, afin de prendre des mesures de sécurisation permanente. Il veut également les assister dans l’élaboration d’un protocole de sûreté. Enfin, le guide ministériel indique comment communiquer vis-à-vis des familles et comment informer et former les personnels.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum