Un guide pour les maisons d’assistants maternels

Petite enfance

Ce guide ministériel est destiné aux services de protection maternelle et infantile (PMI) et aux assistants maternels.

Depuis leur institution par la loi du 9 juin 2010, les maisons d’assistants maternels (MAM) ont connu un fort développement, passant de 160 en 2010 à 1 230 en 2014. « Ce développement montre que les MAM répondent à un besoin, tant du côté des parents que du côté des professionnels », se félicite le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes.

Un premier bilan qualitatif montre que ces structures contribuent à améliorer l’exercice de la profession d’assistant maternel et donc la qualité de l’accueil. Néanmoins, ce type d’accueil n’est pas sans soulever un certain nombre de questions, aussi bien aux assistants maternels porteurs de projets qu’aux services de protection maternelle et infantile (PMI) qui les agréent et les accompagnent. Le ministère constate ainsi des pratiques très différentes d’un département à l’autre. Par ailleurs, l’existence de nombreuses MAM demeure fragile. Ces structures ont du mal à se maintenir dans le temps, notamment en raison de difficultés liées au travail en équipe.

« Afin de répondre à ces questions et d’aider les MAM à se créer et à exister dans la durée », la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes viennent de publier un guide à destination des services de PMI et des assistants maternels porteurs de projet. Au sommaire : les démarches préparatoires à l’ouverture d’une MAM, le local, l’agrément, le fonctionnement de la MAM, l’accueil des enfants, l’accompagnement des assistants maternels. En annexe, figurent notamment les aides financières accordées par la branche famille.

Pour en savoir plus : Télécharger le guide ministériel « Maisons d’assistants maternels » à l’usage des services de PMI et des assistants maternels

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum