La loi reconnaîtra le rôle des sages-femmes exerçant en libéral, selon Marisol Touraine

Santé

Le rôle des sages-femmes comme praticien de premier recours, vers lequel les femmes peuvent être orientées pour leur suivi gynécologique, sera reconnu dans la loi, a annoncé mercredi la ministre de la Santé Marisol Touraine.

« Au-delà de l’enjeu de la place des sages-femmes à l’hôpital public, se pose celle d’une meilleure reconnaissance de leur statut et de leur rôle dans les soins de premiers recours, aux côtés des professionnels de santé, et cela sera inscrit dans la loi de santé », a expliqué la ministre, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. La loi de santé publique doit être présentée cet été.

Une partie des sages-femmes, en grève depuis sept mois, réclame un statut médical à l’hôpital et, pour les libérales, une meilleure reconnaissance comme professionnel de premier recours. Concrètement, elles souhaitent que les femmes puissent être orientées vers elles – comme elles le sont vers un gynécologue – pour assurer leur suivi gynécologique, qu’elles soient enceintes ou non. Lundi, plusieurs centaines d’entre elles ont défilé à Paris à l’occasion de la Journée internationale des sages-femmes, et certaines ont retardé le départ d’un train à la gare Montparnasse en s’installant sur les voies.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum