L’hospitalisation à domicile pourrait doubler son activité d’ici à 2018

Santé

La 16e journée nationale de l’hospitalisation à domicile (HAD), qui s’est tenue le 7 décembre dernier, a permis de dresser un bilan très positif du secteur et de présenter les projets pour les années à venir.

La 16journée nationale de l’HAD a réuni de nombreux professionnels, dont le directeur de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), Jean Debeaupuis, et la présidente de la Fédération nationale des établissements d’hospitalisation à domicile (FNEHAD), Elizabeth Hubert. Tous deux se sont accordés à dire que le secteur connaissait un développement prometteur. Ils espèrent ainsi doubler le nombre de malades d’ici à 2018 : l’activité actuelle est de 13 000 malades par jour, le niveau envisagé dans six ans est de l’ordre de 30 000.

La valeur ajoutée de l’HAD est claire, comme le précise la présidente de la FNEHAD : « Dans certains territoires isolés, (…) par leur organisation et le travail en équipe qui les caractérisent, permettent à des médecins, des infirmières, des professionnels du médico-social de rompre leur isolement et de mieux assurer leurs missions ». Également, ajoute Jean Dubeaupuis, « consolider l’offre d’HAD, c’est veiller à la viabilité économique des établissements » de santé.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum