Renforcer la prévention du suicide

Santé

La secrétaire d’État chargée des Solidarités et de la Cohésion sociale a installé, mi-mars, le comité de pilotage interministériel du programme national d’actions contre le suicide 2011-2014.

La secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Marie-Anne Montchamp, a ouvert, le 14 mars, la réunion du comité de pilotage interministériel du programme national d’actions contre le suicide 2011-2014. Lancé le 10 septembre 2011 à l’occasion de la Journée mondiale de prévention du suicide, ce programme d’actions est doté par le gouvernement d’un budget de 15 millions d’euros.

Il mobilise pas moins de six ministères : Éducation nationale, Jeunesse et Vie associative, Recherche et Enseignement supérieur, Travail, Emploi et Santé, Justice et Libertés, Solidarités et Cohésion sociale, Agriculture et Aménagement du territoire.

Le programme national d’actions contre le suicide 2011-2014 est structuré autour de six axes, qui se déclinent en 49 mesures mises. À savoir :

– Développement de la prévention et de la postvention (après le passage à l’acte),

– Amélioration de la prise en charge des personnes en risque suicidaire et de leur entourage,

– Information et communication sur la santé mentale et la prévention du suicide,

– Formation des professionnels,

– Développement des études et de la recherche,

– Animation du programme au niveau local.

À l’occasion de l’installation de ce comité de pilotage interministériel, Marie-Anne Montchamp a rappelé que le suicide représente, à la fois, un enjeu majeur de santé publique, mais également un enjeu de cohésion sociale. Il s’agit d’un phénomène multifactoriel, souvent précédé de signes précurseurs (mal-être, dépression, addictions, désocialisation, violences…). La société doit se mobiliser pour prévenir l’acte suicidaire, la prévention étant l’axe prioritaire de ce programme, a insisté la secrétaire d’État.

Marie-Anne Montchamp a, par ailleurs, établi un lien fort entre ce programme d’actions contre le suicide et le nouveau plan psychiatrie et santé mentale, qu’elle a présenté, le 29 février, avec Nora Berra, la secrétaire d’État chargée de la Santé.

« Secrétaire d’État chargée de la Cohésion sociale et des Solidarités, il me revient d’insister sur le rôle que peut également jouer dans la lutte contre le suicide l’amélioration de la participation sociale des personnes concernées, a déclaré Marie-Anne Montchamp. L’intégration sociale est, en effet, un puissant facteur de protection, de même que la prise en charge thérapeutique, lorsqu’elle est nécessaire ».

Retrouvez la présentation du programme national d’actions contre le suicide 2011-2014 à l’adresse suivante : www.sante.gouv.fr

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum