Sénat : la commission d’enquête Covid va ouvrir ses travaux par la région Grand Est

Santé

La commission d’enquête du Sénat sur la crise du coronavirus va entamer mercredi 8 juillet 2020 son cycle d’auditions par la région Grand Est qui a, avec l’Île-de-France, payé un lourd tribut à l’épidémie de Covid-19.

Mise en place pour six mois maximum en fin de semaine dernière, la commission d’enquête entendra mercredi 8 juillet 2020 en fin d’après-midi, par téléconférence, le président de la région Jean Rottner.

Le lendemain matin, jeudi 9 juillet, trois autres responsables de la région seront auditionnés au Sénat, simultanément : la préfète de la région Josiane Chevalier, la présidente du conseil départemental du Haut-Rhin Brigitte Klinkert, ainsi que l’ancien directeur de l’Agence régionale de santé, Christophe Lannelongue.

M. Lannelongue avait été limogé début avril 2020, alors que la crise du coronavirus était particulièrement virulente dans la région, quelques jours seulement après avoir déclaré en conférence de presse qu’il n’y avait « pas de raison de remettre en cause » les suppressions de 174 lits et de 598 postes prévues sur cinq ans à l’hôpital de Nancy.

Dominé par l’opposition de droite, le Sénat a voté à l’unanimité mardi 30 juin la création de cette commission d’enquête sur la gestion de la crise sanitaire du nouveau coronavirus demandée par son président Gérard Larcher (LR).

Elle est présidée par le sénateur LR Alain Milon, président de la commission des Affaires sociales, dont le siège est renouvelable aux sénatoriales du 27 septembre 2020.

La commission a un format élargi à 36 membres, dont trois rapporteurs, Catherine Deroche (LR), Bernard Jomier (PS) et Sylvie Vermeillet (centriste).

Pour Alain Milon, médecin de formation, « les images d’hôpitaux débordés, de soignants désemparés et dépourvus d’équipements de protection ou d’Ehpad semblant livrés à eux-mêmes ont surpris et choqué alors que le système de santé fait partie de l’identité même de notre pays et de son pacte social ».

De son côté, la commission d’enquête de l’Assemblée nationale a déjà procédé à plusieurs auditions, dont celle de l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn ou du professeur controversé Didier Raoult.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article