Veiller à la qualité de l’air dans les crèches et les écoles

Santé

Ségolène Royal annonce des mesures pour la protection de la santé des enfants.

En déplacement à l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS), le 19 février, la ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer a rappelé la nécessité de protéger la qualité de l’air intérieur des crèches et écoles de nos enfants et de lutter contre le danger que représentent certaines substances chimiques présentes dans les produits d’hygiène utilisés pour les bébés.

Dans ce contexte, Ségolène Royal a décidé de :

  • mettre gratuitement à disposition des territoires à énergie positive pour la croissance verte, 1 000 kits de mesure de la qualité de l’air intérieur pour les écoles et les crèches. « Cette démarche encourage les territoires à prendre en compte la qualité de leur environnement, en particulier pour les personnes les plus sensibles » ;
  • soutenir une interdiction de la « méthylisothiazolinone » (MIT) pour les produits cosmétiques non rincés, c’est-à-dire qui sont destinés à rester sur la peau (comme, par exemple, les lingettes pour bébé), ainsi qu’une forte diminution de la dose autorisée pour les autres produits cosmétiques, comme le recommande l’ANSES ;
  • demander à l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) d’accélérer le processus d’harmonisation de la classification pour la MIT, afin que l’ensemble des autres usages de cette substance soient soumis aux mêmes doses limites ;
  • demander au Commissaire européen à la santé une révision rapide des exigences européennes dans le cadre du règlement « Cosmétique », ainsi qu’une révision de la classification pour la MIT.

Une rencontre est programmée le jeudi 3 mars.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum