Encadrer les élèves au quotidien

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Encadrer les élèves au quotidien

Responsabilités, santé et psychologie des élèves, absentéisme, conduites déviantes, sorties scolaires, relations avec les familles.

Nous vous recommandons

Pratique du Conseiller principal d'éducation

Pratique du Conseiller principal d'éducation

Les élèves

Le système éducatif est au service des élèves : mais, qui sont-ils ? Qu’attendent-ils de l’école ? Qu’est-ce qu’un bon élève et un mauvais élève ? Autant de questions délicates et sensibles auxquelles les réformes et lois successives tentent d’apporter des réponses. Il semble que la mise en place du socle commun des connaissances et des compétences implique une nouvelle approche de l’élève dans sa globalité et plus seulement selon ses performances scolaires. Reste que l’école demeure pour les élèves un lieu d’éducation (à la santé, à la citoyenneté, à l’orientation, à la sécurité routière), un milieu relativement protégé qui facilite les rencontres diverses.

Résumé

Les élèves sont au centre du système éducatif, mais la diversité des publics accueillis est devenue telle que les enseignants se sentent parfois désemparés. L’enseignement traditionnel ne semble plus adapté à des jeunes soumis à de multiples influences en dehors de l’école. On le constate par un rejet systématique de l’éducation. Mais ils savent qu’il est indispensable de décrocher un diplôme pour obtenir un emploi.

L’École est centrée sur les élèves : on doit accueillir les élèves tels qu’ils sont et non tels qu’on voudrait qu’ils soient. Cette évolution est maintenant bien admise sans que les conséquences se fassent toujours sentir dans le quotidien des établissements scolaires.

I - Contexte

La démocratisation de l’enseignement

La société française de la fin du XXe siècle a considérablement évolué, l’École est devenue un enjeu économique considérable avec la montée du chômage, la mondialisation, les nouvelles technologies, la montée en puissance d’un capitalisme triomphant. Il a fallu envisager d’améliorer la qualification des jeunes entrant sur le monde du travail, les préparer à s’adapter à la mobilité géographique et professionnelle.

La sociologie de l’éducation a démontré parallèlement la corrélation entre inégalités scolaires et inégalités sociales : un élève issu d’un milieu défavorisé aurait moins de chances de réussir à l’école qu’un enfant issu d’un milieu favorisé, ce qui est choquant si l’on admet qu’il doit y avoir égalité des chances pour tous.

Le pari de l’harmonisation de la diversité

L’École française a été aussi confrontée à un...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.

l'essayer, c'est l'adopter

Encadrer les élèves

Responsabilités, santé et psychologie des élèves, absentéisme, conduites déviantes, sorties scolaires, relations avec les familles.


Essai 5 jours