La France compte 66 millions d’habitants au 1er janvier 2014

Administration

L’Insee vient de publier le bilan démographique 2013 de la France.

Au 1er janvier 2014, la France compte 66 millions d’habitants en France métropolitaine et dans les cinq départements d’outre-mer, selon une étude de l’Insee publiée le 14 janvier (Insee Première n° 1482, janvier 2014).

La population a augmenté d’un peu moins de 300 000 personnes au cours de l’année 2013. C’est la croissance la plus faible depuis 2000. Comme par le passé, cette augmentation est « principalement portée par le solde naturel ; le solde migratoire y contribue de manière plus marginale. Du fait de naissances moins nombreuses et de décès en constante augmentation, le solde naturel est le plus bas enregistré depuis 2003 », observe l’Insee.
 

Légère baisse des naissances début 2013

810 000 bébés ont vu le jour en France en 2013, soit 11 000 de moins qu’en 2012 (- 1,3 %, avec une baisse plus marquée au premier semestre qu’au second). Après avoir atteint un pic en 2010, le nombre de nouveau-nés diminue légèrement depuis cette date.

L’indicateur conjoncturel de fécondité baisse légèrement, mais reste un des plus élevés d’Europe. Il est ainsi repassé sous la barre des 2 enfants par femme pour s’établir à 1,99 en 2013 (2,03 enfants par femme en 2010). Les naissances diminuent donc. L’augmentation du taux de fécondité des femmes de 34 ans ou plus ne compense pas la baisse de celui de leurs cadettes. Par ailleurs, en 2013, l’âge moyen des mères à l’accouchement atteint 30,1 ans, soit une progression de 0,6 an en 10 ans. L’âge des mères à l’accouchement du premier enfant est inférieur d’environ 2 ans.
 

Davantage de décès

En 2013, environ 572 000 personnes sont décédées en France (hors Mayotte), soit légèrement plus qu’en 2012. Depuis 2006, le nombre de décès augmente en continu (hormis 2011). Il atteint en 2013 son plus haut niveau depuis 1994, devançant notamment 2003, année d’importante canicule estivale. Cette augmentation est liée au vieillissement tendanciel de la population, note l’Insee.

En effet, depuis quelques années, des générations plus nombreuses que précédemment (les naissances d’entre les deux guerres mondiales) arrivent à des âges où les taux de mortalité sont importants. Au-delà des effets générationnels, les taux de mortalité tendent à baisser : sur 1 000 personnes âgées de 90 ans ou plus, 190 sont décédées en 2012 contre 212 en 2002 (respectivement 63 et 74 pour les personnes âgées de 80 à 89 ans). En 2013, le pic du nombre de décès se situe à 86 ans pour les hommes (génération 1927) et à 92 ans pour les femmes (génération 1921).
 

L’espérance de vie augmente

En 2013, l’espérance de vie à la naissance augmente légèrement, après avoir marqué le pas en 2012. Dans les conditions de mortalité de 2013, une femme vivrait en moyenne 85 ans et un homme 78,7 ans. L’espérance de vie des femmes retrouve en 2013 son niveau de 2011 et celle des hommes gagne 0,2 an. En 10 ans, l’espérance de vie des hommes a progressé de 2,9 ans, celle des femmes de 2,1 ans. L’écart entre les deux sexes ne cesse de se réduire. Il était de 8,2 ans en 1994, de 7,1 ans en 2003 ; il est désormais de 6,3 ans en 2013.

L’espérance de vie à 60 ans augmente aussi régulièrement, mais moins vite que l’espérance de vie à la naissance. En 2013, à 60 ans, les femmes peuvent espérer vivre encore 27,3 ans en moyenne, et les hommes 22,7 ans (respectivement + 1,7 an et + 1,9 an en 10 ans). Là encore, l’écart entre sexes s’est réduit au fil du temps.

Par ailleurs, la mortalité infantile ne diminue plus depuis 2010 et reste à un niveau d’environ 3,5 enfants décédés avant un an pour 1 000 naissances vivantes.

Au final, au 1er janvier 2014, la France compte 18 % d’habitants âgés d’au moins 65 ans, proportion qui a progressé de 3,4 points en 20 ans. Cette progression est plus forte depuis 2011, année au cours de laquelle la première génération nombreuse du baby-boom (1946) a fêté ses 65 ans. Par ailleurs, au 1er janvier 2014, la France compte 9,1 % d’habitants d’au moins 75 ans, soit 3 points de plus que 20 ans auparavant.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum