Les collectivités n’ont pas assez de pouvoir face à l’État

Administration

Les collectivités locales – mairie, départements, régions – n’ont pas assez de pouvoirs face à l’État, selon 50 % des 1 009 personnes interrogées pour les besoins d’un sondage publié par la revue Acteurs publics.

Cette opinion « est notamment le fait des sympathisants de gauche (53 % pour les sympathisants du parti socialiste et 64 % pour ceux d’EELV) », commente l’institut Ifop qui a conduit l’enquête pour la revue des décideurs locaux.

« À l’inverse, les sympathisants de droite et notamment ceux de l’UMP se prononcent plus que la moyenne en faveur de l’idée selon laquelle les collectivités locales ont trop de pouvoir (29 %), un jugement partagé par moins d’un Français sur cinq (18 %) », ajoute-t-on.

« En outre, pour près de 9 Français interrogés sur 10, accroître le pouvoir donné aux collectivités locales revient avant tout à accorder plus de confiance aux acteurs de terrain », selon le sondage. Seuls 32 % des sondés estiment que cela revient à affaiblir l’État, contre 68 % qui partagent l’avis contraire, une vision toutefois davantage partagée par les Franciliens (41 %) et les sympathisants de droite (40 %).

L’État a la confiance d’une majorité de personnes pour conduire des politiques efficaces en matière d’éducation (59 %) et de sécurité (55 %) voire d’emploi (46 %), tandis que la région a les faveurs des sondés pour les transports (47 %).
   
Ce sondage a été réalisé par l’Ifop pour Acteurs publics auprès d’un échantillon de 1 009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas (…) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne du 18 au 20 septembre 2012.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum