Conseils de lecture, par Hugues Perinel, journaliste

Bien-être des acteurs publics

Chaque mercredi, nous demandons à un acteur public parmi ce qu’il a lu ou relu, vu ou entendu – livres, articles, vidéos – quels sont les 3 médias qui ont le plus nourri sa réflexion pendant cette crise sanitaire. Cette semaine, Hugues Perinel nous fait le plaisir de partager ses lectures pour la dernière de cette série.

Hugues Perinel

Hugues Perinel

Découvert par un article de Télérama, ce livre met en lumière la naissance de la bureaucratie comme pouvoir politique, car le bureau offre à la fois une fonction et une crédibilité et cela reste ancré… Et comment le télétravail crée une double angoisse chez les dirigeants (cadres comme élus), ils craignent que les employés ne travaillent plus, mais aussi que la hiérarchie y perde crédit et se sente menacés…

Ce sont d’ailleurs dans les pays, qui entretiennent un rapport moins figé au commandement, où la confiance en l’autre est plus forte.

Ce petit livre revisite un sujet que nous croyons tous trop bien connaître : l’incompétence. Et pour cause : celle-ci est sans doute la première de nos compétences. Nous n’avons pas encore pris toute la mesure de la techno-puissance et de l’incompétence qui lui est associée, et encore moins nous sommes-nous adaptés à cette nouvelle société. Cependant, plutôt que de tirer sur l’incompétent, nous aurions intérêt à changer notre fusil d’épaule. Dans une société technoscientifique et globalisée comme la nôtre, les notions de compétence et d’incompétence sont à redéfinir. L’incompétence peut être créatrice, et la compétence destructrice.

Un article à lire, à méditer et à pratiquer dans cette période complexe que nous vivons. Ce texte me rappelle que la vraie parole vient du silence et non de la parole des autres. Il ne faut pas la confondre avec la rumeur peuplée de mots bruyants qui ne sont pas les nôtres.

Posté le par

Recommander cet article