Financer un projet grâce au mécénat populaire

Communication

La Fondation du patrimoine aide les collectivités à organiser des campagnes de souscription auprès des particuliers et entreprises, afin de recueillir des fonds pour restaurer leur patrimoine.

Porté par la Fondation du patrimoine, le mécénat populaire permet à toute commune de recueillir des fonds privés pour réaliser un projet de sauvegarde et de mise en valeur, patrimonial et culturel : patrimoine bâti, mobilier ou espaces naturels.

Une campagne locale est organisée pour récolter les dons des habitants, commerçants, associations, entreprises, mais aussi des touristes… Ils reçoivent ensuite un reçu fiscal, leur don étant partiellement déductible des impôts.

Reconnue d’utilité publique, la fondation apporte son expertise et son appui au maître d’ouvrage pour le bon déroulement de la souscription. Les sommes collectées sont remises au maître d’ouvrage à la fin des travaux, sur présentation des factures acquittées. La fondation retient des frais de gestion très faibles : 3 % sur l’ensemble des dons, et 5 % lorsqu’ils sont effectués en paiement de l’ISF.

Le but de la campagne de mécénat populaire est aussi de fédérer la population autour du projet. La commune doit s’impliquer réellement, et créer une « dynamique locale » (manifestations, concerts…) qui rassemble les habitants, leur fait découvrir l’histoire locale et leur permet de s’approprier leur patrimoine. Lorsqu’elle considère que cette mobilisation populaire est exemplaire, la Fondation du patrimoine apporte à la commune une aide financière complémentaire dont le montant est déterminé, au cas par cas, selon les régions. Cette subvention est essentiellement financée par une fraction du produit des successions en déshérence, attribué par la loi à la Fondation du patrimoine.

 

Martine Courgnaud – Del Ry

 

Le mécénat populaire est ouvert pour l’acquisition de la bibliothèque de Jean Giono

Grand écrivain du XXe siècle, Jean Giono est mort en 1970, laissant une bibliothèque exceptionnelle de plus de 8 000 volumes, dont certains annotés de sa main (« marginalia »), dans sa maison de Manosque, « Le Paraïs ». La commune de Manosque (Alpes-de-Haute-Provence, 25 000 habitants), qui a acquis et restauré la maison et ses jardins, développera un projet culturel autour de la maison de l’écrivain, qui est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques et labellisée « Patrimoine du XXe siècle » et « Maison des Illustres » par le ministère de la Culture et de la Communication.

Parallèlement, l’Association des amis de Jean Giono, qui a son siège au « Paraïs », souhaite acquérir la bibliothèque pour sauvegarder les livres, que le public (érudits et chercheurs) pourra consulter sur place. Un appel au mécénat populaire est lancé, pour recueillir 200 000 euros. Ces fonds serviront à restaurer les livres (reliures…), et acquérir le mobilier et les archives personnelles, littéraires et documentaires de l’auteur.

Posté le par Martine Courgnaud - Del Ry

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum