Le bouche à oreilles, en tête pour s’informer sur la vie locale, selon le 6e baromètre Epiceum-Harris Interactive

Communication

Bien que le magazine territorial et les informations écrites demeurent privilégiés, les échanges entre habitants sont désormais la première source d’information locale. Une information à laquelle plus de six Français sur dix font confiance.

Alors que, dans le contexte sanitaire, l’État a donné l’impression d’être à l’initiative de la plupart des décisions, le premier acteur à même de pouvoir donner une bonne information sur le confinement était la mairie, a expliqué Jean-Daniel Lévy, directeur du département Politique & Opinion de Harris Interactive, lors de la présentation digitale du sixième baromètre de la communication locale, le 17 novembre 2020*. Neuf Français sur dix considèrent ainsi qu’en période de crise, être informés par leur mairie est une priorité, avant l’État et les autres collectivités. Si le confinement et les difficultés de distribution postale ont fait « exploser » la télévision et internet, s’informer sur la vie locale par le bouche-à-oreille est devenu une habitude pour 73 % des Français. Ces échanges sont désormais la première source d’information, quel que soit l’âge, de façon plus marquée dans les petites communes ; mais tout de même en troisième position dans l’agglomération parisienne.

Pour autant, le magazine territorial a conservé une place privilégiée dans le lien avec les administrés, malgré l’arrêt de la distribution pendant deux mois : un canal officiel, au contenu utile et qui peut être conservé pour être lu plus tard. La plupart préfèrent le recevoir à domicile (74 % en moyenne – neuf seniors sur dix) plutôt que de le récupérer dans des lieux publics.

Spécialiste de communication publique locale, Christian de la Guéronnière, directeur d’Epiceum, note que les intercommunalités mutualisent de plus en plus le magazine de l’agglomération avec ceux de la ville-centre. Ce qui permet de réaliser des économies et favorise la visibilité, dans une logique de « marque médias » : un même nom de média se décline sur tous les supports. Les citoyens en utilisent plusieurs (9,2 supports en moyenne) qui se complètent sans se concurrencer ; six sur dix estiment que toutes ces informations locales donnent une vision claire et cohérente de l’action des différentes collectivités.

Sur le site internet, sont recherchées les informations pratiques, le calendrier des événements locaux, l’actualité et « la fraîcheur des informations », d’où l’importance de le mettre à jour régulièrement, a constaté Hélène Hansberg, directrice du marché Secteur public de La Poste. Les trois quarts des habitants (75 %) préfèrent y trouver du texte, et 57 % des photos, la vidéo ne venant qu’en sixième position.

L’audience des chaînes régionales et locales qui était plutôt en baisse a augmenté pendant le confinement, comme la télévision nationale. Le baromètre montre aussi la part croissante du digital. Alors que l’usage des sites des collectivités est stable depuis 2013 (6 personnes sur 10 les consultent), les réseaux sociaux montent en puissance (plus d’un Français sur deux consultent la page officielle de leur collectivité) et les applications mobiles continuent de progresser : 35 % des sondés s’informent sur les applications officielles et 29 % consultent les applications non officielles).

Martine Courgnaud – Del Ry

* Le Baromètre de la communication locale est réalisé par Epiceum et Harris Interactive tous les deux ans depuis 2009. La Poste Solutions Business, Cap’Com et l’Association des Maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF) sont partenaires de cette 6e édition.

Saint-Ouen : communiquer sur les valeurs de la ville

Pendant la crise sanitaire Karim Bouamrane, élu maire de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis, 51 268 habitants) aux dernières élections, a mis l’accent sur une communication print à côté des canaux digitaux, avec davantage de réactivité. Il souligne l’importance d’articuler l’information « technique » et pratique autour de valeurs incarnées par la ville : protection, espoir (sortie de crise), fraternité.

Posté le par

Recommander cet article