La circulation alternée pourra être mise en place dès l’annonce d’un épisode de pollution

Développement durable

La circulation alternée pourra être mise en place dans les villes dès l’annonce d’un épisode de pollution et les élus seront associés à cette décision, a annoncé mercredi Ségolène Royal sur France 2.

La ministre, qui a dévoilé une série de mesures anti-pollution, a également fixé à 25 centimes par kilomètre l’indemnité kilométrique vélo, versée sur la base du volontariat par les entreprises aux salariés choisissant ce mode de transport pour se rendre à leur travail.

« Jusqu’à présent, la circulation alternée ne pouvait être décidée qu’une fois l’épisode de pollution constaté », a rappelé la ministre.

« Désormais, les décisions pourront être prises dès qu’il y a l’alerte de pollution et plus seulement lorsqu’on constate la pollution », a-t-elle expliqué.

Un comité local rassemblant des élus locaux, des associations, des citoyens « donnera son avis et sera associé à cette décision ».

L’indemnité kilométrique vélo, créée dans la loi sur la transition énergétique, va par ailleurs être « fixée à 25 centimes du kilomètre », a également indiqué Mme Royal.

« Les employeurs qui verseront cette indemnité ne payeront pas de cotisation sociale sur cette indemnité et ceux qui la reçoivent ne paieront pas d’impôt sur cette indemnité », a-t-elle précisé.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum