Promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes

Droit des femmes

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le gouvernement rappelle sa politique interministérielle pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

« Le gouvernement a fait de l’égalité entre les femmes et les hommes un principe structurant de l’ensemble de son action », ont déclaré Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, et sa secrétaire d’État chargée des droits des femmes, Pascale Boistard, lors du Conseil des ministres du 4 mars.

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars, de multiples événements sont organisés cette semaine, en région comme au niveau national, sur le thème de la précarité des femmes seules avec des enfants, de la place des femmes dans l’économie, de la protection contre les violences, du logement des femmes victimes, du sexisme en entreprise, de la sécurité dans l’espace public, ont détaillé les deux ministres. Cette semaine s’achèvera, dimanche 8 mars au Palais de l’Élysée, où 100 femmes seront réunies pour un déjeuner-débat autour du président de la République.

La loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes « pose le cadre d’une politique intégrée de l’égalité. Cette politique associe la prise en compte des enjeux de l’égalité dans l’ensemble des politiques publiques, et des mesures spécifiques destinées aux plus fragiles. Elle vise à assurer l’effectivité des droits des femmes dans tous les champs de la vie professionnelle, sociale et personnelle », ont rappelé Marisol Touraine et Pascale Boistard. Cette action doit se prolonger en 2015 et 2016, à travers quatre principes.

L’espace public appartient à toutes et tous

L’État a retenu douze villes pour expérimenter les « marches exploratoires », afin de permettre aux femmes de s’approprier l’espace public et de proposer des améliorations de l’espace urbain. Des actions seront également mises en place pour lutter contre le harcèlement de rue et les violences faites aux femmes dans les transports.

L’égalité professionnelle

L’expérimentation « Territoires d’excellence pour l’égalité professionnelle » sera développée sur l’ensemble du territoire. Lancée en 2012, elle a déjà permis à neuf régions, en partenariat avec l’État, « de tester des modalités d’action innovantes en faveur de l’insertion des femmes les plus éloignées de l’emploi, de l’accompagnement des entreprises dans leurs démarches d’égalité et de la mixité des métiers ». Par ailleurs, le plan « Entreprenariat au féminin » a pour objectif de faire passer la proportion de femmes de 30 à 40 % des créateurs d’entreprise en 2017. Il a été renforcé pour cibler les territoires ruraux et de la politique de la ville, ainsi que les reprises d’activité. Il comporte des actions d’incitation à la création d’entreprise, d’accompagnement et de financement.

Faire reculer les stéréotypes et le sexisme

Les pouvoirs publics les combattent par des actions dans l’éducation, l’orientation, la culture, le sport et les médias. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a pour mission de faire progresser le respect des droits des femmes et leur représentation dans les médias. Des actions coordonnées permettront la valorisation de la pratique du sport par les femmes, la mixité et l’accès des femmes aux responsabilités dans ce secteur.

Protéger les femmes victimes de violences

La formation des professionnels au contact des victimes sera améliorée, ont affirmé Marisol Touraine et Pascale Boistard. Parallèlement, le nombre de places d’hébergement des femmes victimes de violences qui ne peuvent ou ne souhaitent pas rester à leur domicile sera accru, tout comme l’accès des victimes à un logement pérenne.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum