Bac 2021 : un guide pour l’évaluation dans le cadre du contrôle continu

Éducation

Pour chaque matière évaluée en contrôle continu, un minimum de trois notes par trimestre est attendu.

Dans sa lettre adressée aux enseignants le 21 janvier 2021, le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports définit les adaptations de la session 2021 du baccalauréat général et technologique rendues nécessaires par le contexte sanitaire. Jean-Michel Blanquer précise ainsi le cadre au sein duquel le contrôle continu doit permettre, à la fois, de garantir la pleine légitimité du baccalauréat comme examen national et la confiance que les établissements d’enseignement supérieur peuvent avoir dans l’évaluation menée par les enseignants dans les lycées.

À cet effet, un guide pour l’évaluation dans le cadre du contrôle continu fixe, pour chaque matière évaluée, qu’il s’agisse d’une spécialité ou d’un enseignement commun, la manière dont se déclinent les principes suivants :

  • Prise en compte pour le calcul des moyennes trimestrielles ou semestrielles des deux modalités d’évaluations :
    • Évaluation formative, qui accompagne les apprentissages et permet de signaler et de valoriser les progrès des élèves ;
    • Évaluation sommative, qui doit représenter au moins 60 % de la moyenne, qui permet de vérifier, en fin de séquence ou de période, les objectifs fixés par les programmes en termes de connaissances et de compétences.
  • Diversité des types d’exercices composant l’évaluation :
    • Exercices courts de vérification des connaissances ;
    • Travaux effectués en présentiel ou à distance. Il convient à ce propos d’équilibrer les deux modalités afin que les évaluations n’occupent pas une part trop importante du temps en présentiel lorsque la continuité pédagogique ne permet pas d’accueillir à temps complet les élèves en établissement, pour lequel les apprentissages restent la priorité ;
    • Travaux plus longs et dont l’énoncé s’inspire des sujets de baccalauréat (évaluations communes ou épreuves terminales).
  • Robustesse des moyennes trimestrielles ou semestrielles, garanties par un nombre minimal de notes par période, et un nombre suffisant d’exercices inspirés des sujets de baccalauréat libérés :
    • Un minimum de trois évaluations par trimestre (ou de quatre par semestre) est, sauf exception, attendu.

Élaborés par l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche, les principes et conseils figurant dans le guide sont à mettre en œuvre par les équipes avec l’aide des corps d’inspection, dans le respect de la liberté pédagogique de chaque enseignant et dès le 2e trimestre de l’année scolaire 2020-2021, indique le ministère.

Posté le par

Recommander cet article