Développement du numérique : les collèges connectés

Éducation

Le ministère de l’Éducation nationale poursuit sa stratégie de déploiement du numérique au niveau des EPLE. On compte désormais 72 établissements-pilotes labellisés CoCons (collèges connectés).

Le dispositif Cocons, expérimenté depuis la rentrée 2013 dans 23 collèges, s’est enrichi fin novembre 2014 de 49 nouveaux collèges. L’objectif est de poursuivre l’impulsion pour les 300 collèges expérimentateurs du grand plan numérique pour l’éducation à la rentrée 2015. Son ambition tourne autour de 3 axes : démontrer les apports concrets du numérique pour les élèves, les enseignants et les familles, intégrer le numérique dans le quotidien de l’établissement et de la communauté éducative et enfin favoriser les usages massifs et transversaux du numérique propices à la réussite scolaire.

Ruraux ou urbains, en métropole ou dans les départements et régions d’outre-mer (DOM-ROM), en centre-ville ou en zone urbaine sensible, les 72 Cocons représentent la diversité des territoires français. On dénombre ainsi 6 collèges pour l’académie d’Aix-Marseille, 4 pour Amiens, 2 pour Besançon, 2 pour Bordeaux, 1 pour Caen, 1 pour Clermont-Ferrand, 6 pour Créteil, 1 pour Dijon, 3 pour Grenoble, 2 pour Lille, 1 pour Limoges, 4 pour Lyon, 1 pour La Martinique, 2 pour Montpellier, 4 pour Nancy-Metz, 1 pour Nantes, 2 pour Nice, 1 pour Orléans-Tours, 4 pour Paris, 1 pour Poitiers, 1 pour Reims, 3 pour Rennes, 1 pour La Réunion, 1 pour Rouen, 1 pour Strasbourg, 9 pour Toulouse et 7 pour Versailles.

Que sont les Cocons ?

Ce sont des collèges remarqués pour leur projet pédagogique innovant, en lien étroit avec le numérique ; ils incarnent des « lieux de formation, d’incubation et de réflexion sur les pratiques pédagogiques innovantes ». Ils ont, par ailleurs, vocation à constituer des « établissements-ressources » sur leur territoire. Ils bénéficient d’un accompagnement pédagogique ainsi que d’investissements spécifiques qui leur permettent d’intégrer plus largement le numérique dans les usages, les enseignements et la vie scolaire.

Quels critères de sélection ?

Les dossiers retenus par les recteurs d’académie, en liaison avec les Conseils généraux, répondent à 4 critères principaux :

  • une implication des différents acteurs autour d’objectifs partagés,
  • une démarche de projet,
  • des innovations et expérimentations pédagogiques,
  • une mobilisation de l’équipe éducative de l’établissement.

Quel accompagnement institutionnel ?

La DEPP a en charge le suivi de l’évolution des pratiques pédagogiques. La Caisse des Dépôts et Consignations, quant à elle, assure le suivi technico-financier et le Secrétariat général de modernisation de l’action publique, l’élaboration d’outils méthodologiques de conduite du changement. Une dotation de 10 000 € provenant du MENSR permet aux établissements d’acquérir des ressources pédagogiques indispensables à l’enseignement. De leur côté, les collectivités prennent en charge l’équipement des établissements et les académies délivrent la formation.

Pour en savoir plus :

En téléchargement gratuit pour approfondir ce sujet, Weka vous propose :

Livre blanc

E-éducation : expérimentations et déploiements de tablettes tactiles à l'école

Téléchargez

« Depuis 2010, date de l’introduction des supports mobiles à l’École, nous avons recensé plus de 100 000 tablettes en expérimentation ou en déploiement dans les établissements scolaires », a rappelé Catherine Becchetti-Bizot, directrice du numérique pour l’Éducation au ministère de l’Éducation nationale, en ouverture de la 2e édition du colloque « Tablettes à l’école, la quête du contenu » le 24 septembre 2014.

Les éditions Weka étaient partenaires de cet événement, organisé par l’association Crak, le Cercle des éditeurs d’applications pour les kids. Plus de 180 personnes ont participé à cette journée d’échanges, de démonstrations et de débats entre experts de l’éducation, éditeurs de ressources ou constructeurs de matériels, et représentants des collectivités territoriales.

À cette occasion, vous pourrez lire dans ce Focus Weka certains retours d’expérience auxquels s’ajoute l’initiative pionnière du Conseil général de Saône-et-Loire.

Au sommaire de ce numéro :

  • 13 000 tablettes Windows dans les lycées du Nord-Pas de Calais
  • 2 500 iPad pour les écoles de Marennes Adour Côte Sud (Landes)
  • 1 200 tablettes dans les écoles de Bordeaux et Mérignac
  • TED : tablette pour une éducation digitale en Saône-et-Loire
  • Fiche Weka : définir les objectifs politiques, techniques, économiques voire pédagogiques pour faire passer toutes les écoles de la ville à l’ère numérique

Bonne lecture,

Soraya Manar (smanar@weka.fr)

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum