E-éducation : efficience du système éducatif et observatoire

Éducation

Dans ce contexte de mouvance, l’Andev propose de réinterroger nos représentations de la réussite éducative pour voir comment le développement numérique participe à l’efficience du système éducatif et contribue à la réussite scolaire.

La refondation de l’école doit se penser autour du triptyque « Valeurs, attentes et réalités » de notre système éducatif sur tous les temps de l’enfant

Ainsi, s’interroger aujourd’hui sur les fondements et les valeurs de l’école signifie savoir ce que l’on attend du système d’organisation et de son fonctionnement, et pour cela connaître en la matière le bilan de vingt ans de décentralisation, savoir quelle est la représentation de la réussite éducative aujourd’hui et ce qu’ont apporté les collectivités locales en matière de valeur ajoutée éducative : une complémentarité, un désengagement de l’État et/ou une subsidiarité.

L’efficience éducative, c’est faire en sorte que les enfants vivent mieux que leurs parents et réussissent mieux. Or, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les conséquences en sont la perte de confiance reconnue des familles dans le système éducatif qui a provoqué de fait la pression scolaire, la surenchère éducative et l’augmentation de l’offre du privé.

Pour infléchir cette tendance, il faut penser autrement l’efficience de l’ensemble des institutions et des systèmes de gouvernance, des actions d’éducation et de l’ensemble des dispositifs. Cette efficience ne peut être définie sur les seuls résultats des enquêtes PISA, ni ceux des évaluations de fin de CP, ni encore sur les performances au baccalauréat et les évaluations de celles des écoles. L’efficience doit reposer sur bien d’autres indicateurs en rapport avec l’évolution de la société, d’où l’idée d’un observatoire.

L’observatoire est un outil de conception des grandes composantes de l’efficience du système de l’éducation avec ses acteurs (élus, parents, Éducation nationale) pour bâtir un système nouveau

L’observatoire est un élément à construire collectivement de façon à ce qu’il soit reconnu comme une base d’outillage de l’efficience du système. Pour cela, il faut un positionnement institutionnel, négocié avec tous les acteurs éducatifs. Les collectivités locales recourent de plus en plus souvent à l’observation, et ceci dans tous les domaines. Leur objectif est de faciliter, de permettre une gestion éclairée des affaires de la commune, à partir de données fiables et partagées et d’analyses objectives qui permettent aux élus des communes de décider de la mise en place de politiques éducatives, de les réorienter si cela s’avère nécessaire ou même de les modifier pour atteindre l’objectif recherché avec la communauté d’acteurs lorsqu’un projet éducatif local (PEL) existe.

L’observatoire local s’avère aussi un levier pour faciliter le travail transversal entre les services municipaux et les partenaires, pour conforter les choix techniques et financiers des politiques et des PEL. Chaque service est une antichambre d’un observatoire local. L’observatoire local peut faciliter l’élaboration et à la mise en œuvre des parcours éducatifs.

D’un observatoire local à un observatoire européen

En proposant de mettre en place un observatoire européen des pratiques et des politiques éducatives, l’Andev a cherché à institutionnaliser un espace de rencontre identique à son réseau national, mais à l’échelle européenne, un espace de rencontre pour les acteurs éducatifs nationaux, locaux et européens sur tout ce qui concerne la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des projets éducatifs et des politiques éducatives.

C’est pourquoi l’Andev réfléchit plus que jamais aux exigences méthodologiques de cet observatoire européen, ses indicateurs, ses partenaires et son financement.

Anne-Sophie Benoit, Présidente de l’Andev

Pour en savoir plus :

Livre blanc

D'un observatoire de la scolarité à un observatoire de l'éducation

Téléchargez

Une direction de l’éducation produit de nombreux éléments statistiques d’évaluation sans en avoir toujours conçu une organisation centralisée. Or, les négociations avec les inspections académiques, les relations partenariales en général, sont telles qu’il faut gagner en crédibilité et en confiance. Organiser un observatoire de la scolarité légitime ces productions. D’emblée ou à moyen terme, il doit évoluer vers un observatoire local de l’éducation, notamment au service du projet éducatif local (PEL) lorsqu’il existe.

Téléchargez gratuitement la fiche « D’un observatoire de la scolarité à un observatoire de l’éducation » : vous y trouverez les clés pour concevoir et mettre en œuvre un observatoire.

Cet extrait du service documentaire L’action éducative en pratique vous est offert par les Éditions Weka.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum