Menu actualité

Thématiques

Actualité

L’État passe de 254 à 400 millions d’euros son aide aux écoles de Marseille

Publié - par

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, mardi 14 décembre 2021, à Marseille l’augmentation de 254 à 400 millions d’euros la participation de l’État au plan de rénovation de 174 écoles vétustes de la seconde ville de France, plan évalué à 1,2 milliard d’euros au total.

L'État passe de 254 à 400 millions d'euros son aide aux écoles de Marseille

« Nous avions d’ores et déjà inscrit 254 millions d’euros d’autorisations d’engagements dans le projet de loi de finance 2022, tout comme la garantie d’emprunts pour 650 millions d’euros », a rappelé le chef du gouvernement mardi matin, aux côtés du maire socialiste de Marseille, Benoît Payan, au second jour de sa visite dans la cité phocéenne pour le suivi de la mise en œuvre du plan « Marseille en grand » annoncé par le président Macron le 2 septembre 2021.

« Nous monterons par différents canaux jusqu’à 400 millions d’euros le soutien de l’État à ce plan, qu’il nous faut maintenant démarrer de manière énergique, rapide et visible pour les parents, les enfants, et les enseignants », a ajouté le Premier ministre.

Selon les services de Matignon, ces aides supplémentaires seront versées via l’ANRU, l’agence nationale pour la rénovation urbaine, ou des dotations à la politique de la ville, notamment.

« 400 millions d’euros c’est inédit », a réagi le maire de Marseille, en notant « l’engagement historique de l’État qui va mobiliser 400 millions d’euros de subventions et garantir plus de 650 millions d’euros d’emprunts sur les 800 millions d’euros que mobilisera la ville » : « Je veux saluer la réponse, le défi que vient de relever l’État », a insisté Benoît Payan.

M. Castex a fait cette annonce mardi matin à l’école Ahmed-Litim, cette école d’un quartier très populaire de la cité phocéenne anciennement appelée école Bugeaud, un officier français ayant exercé en Algérie, et tout récemment rebaptisée du nom d’un tirailleur algérien.

« Cela fait six ans que les enfants sont dans des préfabriqués ici », a précisé le maire de Marseille, lors de sa présentation de l’établissement au Premier ministre et au ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer: « Rien que dans ce quartier, trois écoles sont dans des préfabriqués, pour certaines depuis plus de dix ans », a-t-il expliqué.

Le Premier ministre et le maire de Marseille ont également acté mardi la création d’une société publique locale d’aménagement d’intérêt national (SPLAI-N) détenue à parts égales par la ville et l’État, qui sera chargée de piloter ce programme de rénovation et de veiller à sa bonne exécution.

Les services du Premier ministre ont précisé à l’AFP que ces aides n’étaient pas conditionnées à la participation des écoles concernées au projet d’« écoles laboratoires » annoncé par le chef de l’État dans son plan pour Marseille.

Selon le Premier ministre, « les équipes pédagogiques de 58 écoles de Marseille ont déjà fait le choix de s’engager dans cette expérimentation pédagogique ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2021