Politique éducative de santé: le rôle des établissements

Éducation

Intéressons-nous, dans le second article consacré à ce sujet, au rôle des établissements dans la mise en œuvre d’une politique éducative de santé à l’école.

Un projet éducatif de santé doit être rédigé et présenté au Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), ainsi qu’au conseil d’administration, pour examen. Les acteurs de l’établissement sont invités, dans la circulaire ministérielle, à croiser certains indicateurs ; par exemple le nombre et les motifs de passages à l’infirmerie avec les chiffres de l’absentéisme, ou bien encore le nombre d’accidents constatés.

Les actions mises en œuvre dans le cadre du plan de santé doivent associer l’ensemble des acteurs concernés : parents, élèves et professionnels de l’établissement. Au lycée, les conseils des délégués et les maisons des lycéens sont invités à prendre « une part active dans la conception et la réalisation des projets engagés ». Ceux-ci doivent répondre, en priorité, à sept grandes exigences :

Faire acquérir aux élèves des bonnes habitudes d’hygiène de vie ;

  • Généraliser la mise en œuvre de l’éducation nutritionnelle et promouvoir les activités physiques (intégrant la prévention du surpoids et de l’obésité) ;
  • Garantir l’éducation à la sexualité (accès à la contraception et prévention des MST et du sida) ;
  • Aborder en profondeur la prévention des conduites addictives ;
  • Organiser la prévention des « jeux dangereux »  et participer à la prévention et à la lutte contre le harcèlement entre élèves ;
  • Repérer les signes d’alerte témoignant du mal-être et organiser, le cas échéant, la prise en charge des élèves repérés, notamment des victimes ou des auteurs de harcèlement ;
  • Renforcer l’éducation à la responsabilité face aux risques (formation aux premiers secours).

Pour atteindre ces objectifs, le Ministère préconise de s’appuyer sur :

  • Des actions d’information et d’éducation :

A cet effet, il est rappelé le caractère obligatoire d’un affichage précisant les horaires d’ouverture des infirmeries, les numéros Vert et Azur, les coordonnées des structures locales d’information et de conseil.

  • Une orientation vers des dispositifs extérieurs « lorsqu’une prise en charge ou un accompagnement s’avère nécessaire ».

Pour cela, la formation des enseignants est primordiale. L’outil de formation Profedus, élaboré par le réseau universitaire pour l’éducation à la santé et l’Inpes, permet de promouvoir la formation des enseignants en éducation à la santé.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum