Réforme du diplôme BAFD : un accès à la formation dès 18 ans

Éducation

Le décret du 5 février 2020, modifiant l’article D. 432-14 du Code de l’action sociale et des familles, abaisse l’âge d’inscription au brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (BAFD) de 21 à 18 ans à compter du 1er avril 2020.

Des conditions d’accès identiques

Le décret modifie seulement la condition de l’âge, les autres restent inchangées. Il faut toujours :

  • soit être titulaire du BAFA ;
  • soit être titulaire d’un diplôme, titre ou certificat de qualification permettant d’exercer en tant qu’animateur (arrêté du 9 février 2007) et justifier de 2 expériences dans l’animation, dont une dans un accueil collectif de mineurs, d’une durée totale d’au moins 28 jours dans les 2 ans précédant la demande d’inscription ;
  • soit avoir obtenu une dérogation du directeur régional et justifier de l’expérience mentionnée précédemment.

« Arrêtons de les mettre dans des cases ! »

En 2016, suite à une concertation avec les organisations de jeunesse, une mission sur les simplifications des politiques de jeunesse a été confiée, par le Premier ministre, à Antoine Dulin, vice-président du Conseil économique, social et environnemental et à Celia Vérot, conseillère d’État. Une étude a donc été menée afin de repérer les complexités associées aux différentes étapes de la vie des 16-30 ans et d’en établir des solutions de simplification.

En 2017, le rapport « Arrêtons de les mettre dans des cases ! Pour un choc de simplification en faveur de la jeunesse », a donc été remis au Premier ministre. En ressort de ce rapport, une multitude d’exemple pointant du doigt le problème de la barrière d’âge à 21 ans pour accéder au BAFD. En effet, il a été constaté que passé 24 ans, les jeunes s’impliquaient de moins en moins dans l’animation volontaire et occasionnelle pour de nombreuses raisons telles que la fin des études et l’entrée dans la vie active qui supposent forcément moins de disponibilités pour les jeunes. Une condition d’âge plafonnée à 21 ans réduit significativement la durée d’engagement des animateurs et des directeurs. Entrainant, ainsi, de nombreuses difficultés de recrutement pour les organisateurs des accueils collectifs de mineurs qui peinent à trouver des directeurs de séjours de vacances sous contrat d’engagement éducatif.

Cette réforme est donc une réponse du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse à une problématique causée par une condition d’âge qui ne se justifie plus aujourd’hui.

Retrouvez ici tous les détails concernant la formation du brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (BAFD).

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum