Selon Vincent Peillon, les communes auront le temps d’organiser leur projet éducatif

Éducation

Les communes auront « des semaines, voire des mois, pour organiser un projet éducatif de qualité », après avoir décidé à la fin mars si elles adoptent la réforme des rythmes à la rentrée 2013 ou 2014, annonce vendredi Vincent Peillon dans un entretien sur le site de La Gazette des Communes.

Cet article fait partie du dossier :

Éducation RYTHMES SCOLAIRES : UNE EXPÉRIMENTATION À PÉRENNISER Voir le dossier

« Le projet doit être adapté aux cycles, au territoire, aux besoins de l’équipe éducative. Mais chaque collectivité choisira les activités qui lui conviennent. Il peut s’agir d’activités culturelles, sportives, portant sur la motricité ou les compétences affectives ou cognitives », précise le ministre de l’Éducation. Le Dasen (directeur académique) « signera les projets qui présentent un intérêt pédagogique pour les enfants », ajoute-t-il.

Interrogé sur le nombre de collectivités qui adopteront la réforme à la rentrée 2013, M. Peillon répond : « Le plus grand nombre, je l’espère. » « Je comprendrai et respecterai les maires qui estimeront impossible d’appliquer la réforme dès septembre 2013. Certains, d’ailleurs, motivent ce report par l’espoir de construire le meilleur projet éducatif qui soit. » « Mais les choses ne seront pas plus simples en 2014, bien au contraire ! Les échéances municipales risquent de politiser un dossier qui ne doit pas l’être », juge-t-il.

« Pour accompagner au mieux les communes, les inspecteurs de circonscription » sont chargés en février et en mars « de prendre rendez-vous avec les maires pour évaluer avec eux les besoins et les difficultés du territoire, réfléchir à la façon de mobiliser les jeunes, les bénévoles, les associations d’éducation populaire, ou encore, envisager la nécessité de regrouper l’action de plusieurs communes », précise M. Peillon. Un guide de la réforme des rythmes sera aussi diffusé.

Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, a appelé à une grève nationale le mardi 12 février, réclamant un report de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014 « pour une vraie réforme réussie ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum