Vincent Peillon : il faut continuer et amplifier la lutte contre le décrochage scolaire

Éducation

Vincent Peillon a estimé mercredi qu’il fallait « continuer » et « amplifier » la lutte contre le décrochage, avec des solutions pour ceux qui ont quitté le système scolaire sans qualification mais aussi en prévenant ce phénomène dans une école « bienveillante ».  

En 2013, première année d’un plan contre le décrochage scolaire, l’objectif de 20 000 jeunes « raccrochés » a été « un peu dépassé », a déclaré le ministre de l’Éducation nationale aux journalistes, lors d’un séminaire au lycée Pierre-Gilles de Gennes à Paris. Ainsi, 20 000 jeunes sont retournés en formation initiale et 3 000 font un service civique. De plus, 11 000 jeunes bénéficient d’un « parcours de retour en formation » sous l’égide de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS).

Pour 2014, le ministre a fixé un objectif de 25 000 jeunes raccrochés. Environ 140 000 jeunes quittent chaque année le système scolaire sans diplôme et ils sont deux fois plus exposés au chômage que les autres, rappelle le ministère. François Hollande veut diviser par deux le nombre de décrocheurs pendant le quinquennat. Le décrochage scolaire, « c’est un drame évidemment pour les élèves », mais aussi « pour la collectivité », en termes de compétitivité, de cohésion sociale et même de cohésion civique, a souligné le ministre.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum