Les français peu confiants envers les responsables politiques et contre le cumul des mandats

Élus

Un sondage réalisé par l’institut Harris révèle une méfiance des français vis-à-vis des valeurs véhiculées par les responsables politiques, et une opposition au cumul des mandats.

Réalisé fin mai, le sondage intitulé « Les Français, les valeurs et le bien commun » interroge un échantillon de 1 000 personnes, selon la méthode des quotas, sur la perception qu’ils ont des valeurs véhiculées par différentes institutions.

Ainsi, si les associations, l’école, et les citoyens dans leur ensemble transmettent des valeurs positives pour respectivement 79 %, 71 % et 66 % des Français interrogés, ils ne sont que 15 % à estimer que les responsables politiques transmettent des valeurs positives (contre 81 % percevant des valeurs négatives). Ce manque de confiance s’atténue chez les électeurs de Nicolas Sarkozy en 2007 (25 % d’opinion positive chez ses soutiens du premier tour), et les sympathisants UMP (35 %). En revanche, les sympathisants du Front National sont les plus insatisfaits, avec 7 % de perception positive des valeurs que dégagent les responsables politiques.

Parmi les mesures proposées par l’institut de sondage pour rendre le monde politique plus juste, c’est l’interdiction du cumul des mandat qui arrive en tête, mentionnée par 54 % des personnes interrogées. Vient juste derrière (53 %) un contrôle plus stricte des dépenses publiques, puis la transparence des rémunérations des responsables politiques (31 %), la limitation du nombre de mandats d’affilés pour un même poste (24 %), le développement de la parité homme/femme (16 %), et enfin, une meilleure représentation des jeunes, citée par 8 % des sondés.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum