Chômage : l’année 2015 s’achève mal !

Emploi

Le nombre de demandeurs d’emploi est reparti à la hausse au cours du dernier mois de 2015.

L’année 2015 s’est refermée sur un nouveau rebond du chômage. Selon les statistiques publiées le 27 janvier par le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) inscrits à Pôle emploi en métropole a augmenté de 15 800 en décembre (+ 0,4 % en un mois). Cette hausse vient effacer la diminution enregistrée au mois de novembre (– 15 000). Le bilan de l’année écoulée se révèle néanmoins moins mauvais que celui de 2014 : 90 000 chômeurs de plus en métropole (contre + 189 000 l’année précédente). En résumé, le chômage a poursuivi sa progression en 2015, mais à un rythme moins soutenu que l’année précédente (+ 2,6 % contre + 5,7 %).

Si l’on intègre les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite (catégories B et C), la hausse s’avère légèrement plus soutenue (+ 0,6 % par rapport à novembre 2015), avec un nombre total d’inscrits à Pôle emploi qui s’élève à près de 5,476 millions en métropole (+ 5 % sur un an) et à près de 5,78 millions en ajoutant les outre-mer (+ 4,8 % sur un an).

Toutes les tranches d’âge sont affectées par la dégradation de la situation au mois de décembre. Ainsi, les moins de 25 ans inscrits en catégorie A en métropole ont vu leurs effectifs repartir légèrement à la hausse (+ 0,7 %), même si, sur un an, le recul est notable (– 4 %). « L’attention marquée du gouvernement pour les jeunes a donné des résultats probants, se félicite la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Myriam El Khomri. Il s’agit de la première année de baisse sensible du chômage des jeunes depuis 2010. » En revanche, la situation continue de se dégrader pour les seniors. On en compte aujourd’hui près de 892 000 en situation de demandeur d’emploi, soit presque 70 000 de plus par rapport à 2014 (+ 8,4 %).

Enfin, 2015 marque un nouveau triste record pour le chômage de longue durée. Ainsi, en métropole, le nombre de chômeurs à la recherche d’un emploi depuis au moins un an (dans les catégories A, B et C) a progressé de 0,8 % en un mois et de 9,5 % sur un an, pour atteindre le chiffre record de 2,466 millions (soit 45 % des inscrits). L’ancienneté moyenne au chômage s’est, quant à elle, stabilisée à 570 jours entre novembre et décembre 2015. Mais, sur l’ensemble de l’année écoulée, l’évolution s’inscrit nettement à la hausse : 31 jours supplémentaires.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum