Plus de 576 000 formations financées en 2017 grâce au compte personnel

Emploi

En 2017, plus de 575 000 formations ont obtenu un financement grâce au compte personnel de formation (CPF), un chiffre en hausse de 16 % par rapport à 2016, selon des données obtenues auprès du ministère du Travail.

L’année dernière, 1,45 million de personnes ont activé leur compte personnel de formation (CPF), portant à 5,26 millions le nombre total de comptes ouverts au 1er janvier 2018. Parmi eux, 576 230 ont vu leur projet de formation validé en 2017, a indiqué la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), administration du ministère du Travail chargée de la gestion du dispositif.

Ce chiffre témoigne d’une montée en puissance du CPF, puisque 209 670 formations avaient obtenu un financement en 2015 et 495 660 en 2016. Après un faux départ en 2015, année de sa création, le nombre annuel de formations financées par le CPF est désormais comparable à celui du droit individuel à la formation (DIF), le dispositif qu’il a remplacé.

Parmi les formations CPF les plus prisées figurent celles menant à des certifications en langue (Toeic et Bulats) ou en bureautique (Tosa et Passeport de compétences informatique européen), au diplôme d’État d’aide-soignant, aux certificats d’aptitude à la conduite de transpalettes et de chariots élévateurs, ou encore au stage de préparation à l’installation (SPI) pour les futurs chefs d’entreprises.

Les formations au socle de compétence et l’accompagnement de la validation des acquis de l’expérience (VAE) ont aussi la cote.

Clef de voûte de la loi de 2014 sur la formation professionnelle, le CPF accompagne chaque actif tout au long de sa carrière. En emploi, il engrange jusqu’à 150 heures de formation (400 heures pour les actifs les moins qualifiés) qu’il peut ensuite mobiliser même pendant ses périodes de chômage. Initialement accessible seulement aux actifs du secteur privé, le CPF est ouvert aux agents publics depuis 2017 et aux indépendants depuis le 1er janvier 2018.

Le compte personnel de formation sera au cœur de la futur réforme de la formation professionnelle, qui fait l’objet d’une négociation entre partenaires sociaux en vue d’un projet de loi qui devra être adopté avant la fin de l’été.

Le gouvernement a demandé aux partenaires sociaux de rendre le CPF plus « facile d’accès » et mobilisable « sans intermédiaire », et de plancher sur une fusion du CPF et du congé individuel de formation (CIF), dispositif dédié aux formations longues, pour créer un « unique droit personnel à la main des individus ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum