Absentéisme scolaire : la loi Ciotti abrogée

Enfance et famille

Le Parlement a voté l’abrogation définitive de la loi visant à lutter contre l’absentéisme scolaire.

Les députés ont définitivement abrogé, le 17 janvier 2013, la loi Ciotti du 28 septembre 2010 visant à lutter contre l’absentéisme scolaire. Injuste et inefficace dans plus 80 % des cas, ce dispositif n’a pas permis de juguler l’absentéisme, explique le ministère de l’Éducation nationale. Et ce pour deux raisons. À savoir :

– Les dispositifs d’aide sociale et de soutien à la parentalité interviennent trop tardivement (5 mois en moyenne après la première absence).

– La logique punitive qui visait à sanctionner uniquement les familles, par une suspension du versement des allocations familiales, présumait de leur responsabilité exclusive, dans un phénomène dont les causes sont multiples.

La ministre déléguée à la Réussite éducative, George Pau-Langevin, souhaite « renverser cette logique ». Pour elle, le traitement de l’absentéisme n’implique pas seulement les familles, mais l’ensemble des acteurs de l’éducation de l’enfant. La ministre présentera un nouveau dispositif de lutte contre l’absentéisme dans les semaines à venir, respectant les principes suivants :

– Prise en compte de la multiplicité des causes de l’absentéisme en faisant intervenir un maximum d’acteurs ;

– Réactivité maximale de tous les services dans la mise en œuvre des mesures de soutien aux parents ;

– Renforcement du dispositif de détection de l’absentéisme, d’alerte, de médiation et d’avertissement des familles ;

– Enclenchement de la procédure judiciaire en dernier recours, après épuisement de toutes les étapes de médiation.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum