Les professionnels décrètent « l’alerte générale pour la petite enfance ! »

Enfance et famille

Après la réussite de sa deuxième journée d’action pour le retrait du projet de décret relatif à l’accueil collectif des jeunes enfants, le 8 avril 2010, le collectif « Pas de bébés à la consigne » a déjà programmé une nouvelle journée de grève générale de la petite enfance, le jeudi 6 mai, et une manifestation à caractère national réunissant parents et professionnels le samedi 29 mai.

Le 8 avril a confirmé « la mobilisation exceptionnelle de la petite enfance contre le nouveau décret sur l’accueil collectif et la braderie gouvernementale des modes d’accueil », se félicite le collectif « Pas de bébés à la consigne ». Il a recensé près de 10 000 manifestants à Paris, des milliers d’autres dans plus de 50 manifestations en province, des centaines d’établissements fermés, 69 % de grévistes à Grenoble, 80 % à Strasbourg, 55 crèches sur 60 touchées à Marseille, environ la moitié des crèches fermées à Lyon…

Malgré l’amplification du mouvement, la secrétaire d’État chargée de la Famille et de la Solidarité « n’a pas daigné répondre à nos revendications, ni même nous recevoir », déplorent les organisateurs. « Décidément, le gouvernement n’aime pas les bébés et méprise leurs parents », dénonce le collectif. Aussi professionnels et parents décrètent, en ce 9 avril, « l’alerte générale pour la petite enfance ! ».

Dans ce contexte, le collectif « Pas de bébés à la consigne » est bien décidé à agir, « sans relâche, jusqu’au retrait du décret » et pour l’adoption d’un « plan d’urgence pour la petite enfance ». Il invite « solennellement » le président de la République à s’engager dans cette voie. « Nous appelons à une mobilisation qui redouble d’envergure, dès maintenant et durant tout le mois de mai », poursuit le collectif, au lendemain de sa démonstration de force du 8 avril. Dans les tous prochains jours, plusieurs initiatives vont être lancées en direction des parlementaires et du chef de l’État, afin de permettre « à tous les professionnels et à tous les parents d’exprimer, directement, leur rejet des mesures bradant la qualité d’accueil des tout petits ».

D’ores-et-déjà, le collectif « Pas de bébés à la consigne » annonce « deux points d’orgue à cette mobilisation générale en faveur de la petite enfance », à savoir :

  • une journée de grève générale de la petite enfance, le jeudi 6 mai 2010. Le collectif demandera alors à être reçu par le président de la République ;
  • une manifestation à caractère national réunissant parents et professionnels, le samedi 29 mai 2010.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum