L’ouverture de la fonction publique à l’apprentissage progresse

Fonction publique

Une étude du ministère de l’Action et des comptes publics fait un point sur les nouveaux apprentis dans la fonction publique en 2017.

Lors de la conférence sociale de juillet 2014, le président de la République a souhaité renforcer l’ouverture de la fonction publique à l’apprentissage. Il voulait donner une nouvelle impulsion à la politique d’apprentissage. L’objectif était notamment d’atteindre dans la fonction publique de l’État, 4 000 apprentis en 2015 et 10 000 dès 2016. Dans le cadre de la politique en faveur des personnes en situation de handicap, le gouvernement a également pris l’engagement d’accueillir, pour chaque campagne de recrutement d’apprentis dans la fonction publique de l’État, au moins 6 % d’apprentis en situation de handicap.

La fonction publique territoriale reste le principal employeur des nouveaux apprentis

En 2017, la fonction publique a enregistré 14 0221 nouveaux contrats d’apprentissage, soit 1 024 de plus qu’en 2016 (+ 7,9 %). La fonction publique territoriale reste, en 2017, le principal employeur des nouveaux apprentis de la fonction publique avec 54 % des entrées en apprentissage. En 2017, les communes ont recruté près de six des nouveaux apprentis sur dix, auxquels il convient d’ajouter les 20 % recrutés par les établissements communaux ou intercommunaux, suivies par les départements (13 %) et les régions (7 %)

En 2017, avec le recrutement de 730 nouveaux apprentis en situation de handicap dans la fonction publique (+ 124 personnes, soit + 20 % par rapport à 2016), leur part dans l’ensemble des nouveaux apprentis est en hausse. En revanche, la part des nouveaux apprentis sur travaux dangereux (4,7 %) diminue en 2017 (- 0,5 point par rapport à 2016, après + 0,7 point en 2015). Cette baisse intervient quel que soit le versant de la fonction publique.

En 2017, la durée des contrats d’apprentissage continue de diminuer : 37 % des contrats d’apprentissage dans la fonction publique ont une durée inférieure ou égale à un an (après 36 % en 2016 et 33 % en 2015) et 6 % une durée supérieure à deux ans. La part des contrats de douze mois et moins est en hausse dans la FPT

Caractéristiques des nouveaux apprentis

La part des femmes parmi les nouveaux apprentis en 2017 est quasiment stable dans la FPT (46 % après 45 %). Les mineurs représentent 21 % des nouveaux contrats d’apprentissage dans la FPT. La part des nouveaux apprentis titulaires d’un diplôme de niveau inférieur au baccalauréat ou sans aucun diplôme reste quant à elle stable autour de 31 %.

Les nouveaux apprentis titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur sont toujours plus nombreux dans la FPE (40 %) que dans la FPH et la FPT. En 2017, un peu plus de la moitié des nouveaux contrats d’apprentissage dans la fonction publique visent la préparation d’un diplôme de l’enseignement supérieur, 27 % la préparation d’un diplôme de niveau inférieur au baccalauréat et enfin 18 % un diplôme de niveau baccalauréat.

Comme en 2016, c’est dans la FPT que les formations dans le cadre de l’apprentissage préparant à un diplôme de niveau inférieur au baccalauréat sont relativement les plus importantes. 62 % des apprentis recrutés dans la fonction publique territoriale étaient scolarisés. L’introduction dans la loi statutaire de dispositifs qui avantageraient les apprentis reste encore un minimum afin de rendre la fonction publique plus accueillante envers l’apprentissage.

Source : Les nouveaux apprentis dans la fonction publique en 2017, Stats rapides, juillet 2018

 

REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ ETOILE.FR

Imaginez un réseau qui vous ressemble, 100 % dédié à la Fonction Publique, basé sur l'échange et le partage entre pairs.
Rejoignez la Communauté ETOILE.fr et faites avancer vos métiers en contribuant à leur promotion et à la valorisation de vos territoires.

Rejoindre Etoile

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum