Pour des concours plus modernes !

Fonction publique

Le CSFPT appelle à modifier certains concours et examens de la fonction publique territoriale.

Continuer à moderniser, professionnaliser et simplifier les concours et examens de la territoriale. Voilà les objectifs fixés par le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) dans un rapport qu’il a approuvé à l’unanimité lors de sa séance plénière du 29 septembre. En ce sens, le CSFPT appelle les ministères chargés de la réglementation des concours à la modification de décrets.

Tout d’abord, il pointe plusieurs améliorations à faire par cadre d’emplois. Cela concerne, pour la catégorie A, les concours aux postes d’administrateur, d’attaché de conservation du patrimoine, de conseiller socio-éducatif, d’ingénieur et d’ingénieur en chef et de professeur d’enseignement artistique.

Pour la catégorie B, ce sont les concours d’assistant et assistant qualifié de conservation, d’éducateur des activités physiques et sportives et de rédacteur que le CSFPT appelle à modifier. Pour la catégorie C, il s’agit de ceux d’adjoint du patrimoine de première classe, d’adjoint technique et d’agent de police municipale.

Le Conseil juge par exemple que le concours interne d’ingénieur est peu attractif et connaît un fort taux d’échec. Il propose donc une réduction du nombre et de la durée des épreuves. Le CSFPT souhaite également que les épreuves soient harmonisées entre les filières de la territoriale, mais aussi entre les trois fonctions publiques.

Concernant l’examen professionnel de rédacteur par voie de promotion interne, le rapport pose le problème des lauréats en attente de nomination et risquant de perdre le bénéfice de leur examen car sans poste. Selon lui, chaque autorité organisatrice devrait pouvoir « décider de la pertinence de l’organisation de l’examen au regard du nombre d’agents potentiellement promouvables ».

Dans le même ordre d’idée, le CSFPT pose le problème des lauréats de concours qui, faute d’avoir trouvé un poste « dans la durée légale de leur inscription sur la liste d’aptitude », perdent le bénéfice du concours. Il n’apporte toutefois pas de solutions à ce souci.

Charlotte de L’escale

Texte de référence :

Téléchargez le document au format pdf Concours et examens de la fonction publique territoriales : bilans et perspectives, 29 septembre 2010, CSFPT

L'analyse des spécialistes

  • rgpd-marches-acheteurs-publics Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire Fonction publique

    La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire

    25/06/18
    « La médiation accompagne un immense mouvement de l’humanité moderne : avoir le droit d’être différent, mais vivre ensemble cette différence sans souffrir ni faire souffrir, sans être détruit, ni détruire, sans vainqueur ni vaincu », cette citation de Stephen Bensimon (Panorama des médiations du monde L’Harmattan, 2010) doit aujourd’hui faire sa place en droit public.
  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Tous les articles juridiques