Davantage de travailleurs handicapés dans la fonction publique

Handicap

Au 1er janvier 2010, le taux moyen de travailleurs handicapés dans les trois fonctions publiques s’établissait à 4,22 %, encore loin des 6 % légaux.

L’évolution du taux d’emploi dans les trois fonctions publiques

Au 1er janvier 2010, la fonction publique employait 187 113 personnes en situation de handicap, contre 175 820 l’année précédente, selon les derniers chiffres produits par le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). Ainsi, à cette date, le taux moyen légal de travailleurs handicapés dans les trois fonctions publiques – État, hospitalière – était de 4,22 %, contre 3,99 % l’année précédente. Encore bien loin des 6 % imposés par la loi !

La fonction publique territoriale (FPT) se révèle la plus vertueuse, affichant, à la fois, le plus fort taux d’emploi (5,1 %) et la plus forte progression sur un an (+ 0,27 %). La FPT dépasse ainsi la fonction publique hospitalière (FPH), qui se contente d’un taux d’emploi de 4,99 %, en très légère hausse (+ 0,13 %) par rapport à l’année précédente. La fonction publique d’État (FPE) ferme la marche, avec un taux d’emploi de 3,31 % (+ 0,21 %).

Au sein de la FPT, voici les taux d’emploi selon les différentes collectivités territoriales :

  • Communes : 5,51 %
  • Conseils généraux : 4,38 %
  • Conseils régionaux : 4,76 %

Certes, « la fonction publique, dans son ensemble, a accru ses efforts et ses résultats en matière de recrutement et de maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap depuis la création du FIPHFP », se félicite le Fonds. Toutefois, en 5 ans, le taux d’emploi a augmenté de moins de 0,5 % !

L’action du FIPHFP

Au 1er janvier 2012, le FIPHFP a conventionné avec 264 employeurs publics, soit 54 de plus qu’il y a un an (34 dans la FPT, 11 dans la fonction publique d’État, 9 dans la FPH). Plus de 70,12 % des effectifs de la fonction publique (3,7 millions de personnes) sont ainsi concernés. À titre d’exemple : en 2011, les villes de Lyon et de Toulouse, les Conseils généraux des Pyrénées-Atlantiques et des Deux-Sèvres, le Conseil régional de Lorraine, le centre hospitalier régional universitaire de Lille ou encore le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du territoire ont conventionné avec le FIPHFP.

Au cours de l’année 2011, 1 881 employeurs ont, par ailleurs, fait appel aux aides financières du FIPHFP, pour un montant de 19,2 millions d’euros. Ces financements se répartissent entre :

  • Des aides ponctuelles de la plateforme du Fonds (11,8 millions) qui permettent le financement d’aménagements de postes, de formation, de transports adaptés, d’équipements techniques ;
  • Le programme d’aide à l’accessibilité, pour un total de 7,3 millions.

En matière d’apprentissage, action prioritaire pour le Fonds compte tenu des besoins en formation des personnes en situation de handicap, de l’ordre de 1 700 contrats d’apprentis ont été financés depuis 2009.

Le recours au secteur adapté

En l’espace de 5 ans, les employeurs publics ont augmenté leurs dépenses auprès des entreprises du secteur protégé – établissements et services d’aide par le travail (ESAT), entreprises adaptées – de 59 %. Ces dépenses ont atteint plus de 131,7 millions d’euros pour l’année 2010.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum