Insertion des jeunes : 1 000 places supplémentaires dans les centres EPIDE

Insertion

L’Établissement public d’insertion de la défense (EPIDE) offrira 1 000 places supplémentaires aux jeunes d’ici fin 2016.

Accompagné de François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et de Myriam El Khomri, secrétaire d’État chargée de la Politique de la ville, le président de la République a visité, le 16 février, le centre de Montry de l’Établissement public d’insertion de la défense (EPIDE), en Seine-et-Marne. À cette occasion, François Hollande a annoncé la création de 1 000 places supplémentaires dans les 18 centres de l’EPIDE d’ici fin 2016, dont 300 avant cet été.

« C’est un investissement parce que ce qui est dépensé ici ce sera autant d’économisé plus tard », a déclaré le chef de l’État. De fait, plus de la moitié des 3 500 volontaires ayant séjourné à l’EPIDE en 2014 ont retrouvé un travail ou une formation qualifiante. Créé en 2005, cet établissement public dispose de 18 centres en France, qui assurent l’insertion sociale et professionnelle durable de jeunes en difficulté scolaire, sans qualification ni emploi et en risque de marginalisation.

Plus d’un tiers des jeunes volontaires accueillis par l’EPIDE résident dans un quartier prioritaire de la politique de la ville. Ce pourcentage devrait atteindre 50 % d’ici fin 2017, a indiqué Myriam El Khomri, le 30 janvier, au cours d’une visite du centre EPIDE de Lyon-Meyzieu.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum