De nouveaux médiateurs sociaux dans les écoles et collèges des quartiers prioritaires

Jeunesse

En ce mois de septembre 2016, 50 médiateurs sociaux font leur rentrée dans les écoles et collèges des quartiers prioritaires.

En cette rentrée 2016, le réseau France Médiation déploie son programme « Médiateur à l’école » dans 50 quartiers prioritaires de la politique de la ville. Ses objectifs :

À compter de ce mois de septembre, 50 médiateurs sociaux, formés aux spécificités du milieu scolaire, sont ainsi affectés à temps plein à un collège et une ou deux écoles élémentaires situés en territoires prioritaires (quartiers politique de la ville, REP, REP+, ZSP).

Ces médiateurs sociaux assurent plusieurs missions :

  • Prévenir et gérer les conflits, les violences et le harcèlement, par les techniques de la médiation, permettant de dénouer les situations complexes et d’amener les parties à trouver une solution concertée ;
  • Accompagner les élèves et les familles sur les questions d’absentéisme, le décrochage, de mal-être ou de harcèlement, en complément du travail des autres professionnels des établissements ;
  • Former les élèves à la médiation par les pairs, pour les rendre acteurs du bien-être à l’école et favoriser le développement de compétences extrascolaires : coopération, empathie, dialogue, écoute, respect des différences… ;
  • Assurer une présence rassurante et dissuasive, à l’intérieur et l’extérieur des établissements, pour identifier et prévenir les situations de violence et de conflits ;
  • Mettre en place des actions de sensibilisation et des projets participatifs pour valoriser le potentiel des élèves et contribuer à leur inclusion dans la vie scolaire.

Le « Médiateur à l’école » joue donc un rôle d’interface et de lien entre les écoles, le collège, les familles et les acteurs du quartier. Il travaille en coopération avec les professionnels des établissements scolaires, mais aussi avec les structures du territoire (mairie, associations locales, centres sociaux, clubs sportifs…).

Ce dispositif a été expérimenté entre 2012 et 2014. Évaluée par le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) de Sciences Po, l’expérimentation a démontré « un très fort impact du travail des médiateurs sociaux sur l’amélioration du climat scolaire au collège », rapporte le réseau France Médiation. À savoir :

  • Baisse de 46 % du harcèlement et de 90 % du cyber-harcèlement chez les garçons de 6e ;
  • Amélioration du bien-être psychologique et de la sociabilité des enfants ;
  • Modification des normes de tolérance à la violence chez les élèves ;
  • Intensification de la relation école-famille.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum