Des bus France Services sillonneront bientôt les quartiers prioritaires

Lutte contre les exclusions

Les bus France Services ont pour mission d’assurer la continuité du service public auprès de tous les habitants.

En Seine-Saint-Denis, à l’occasion de la visite d’une maison France Services à Noisy-le-Grand, la ministre déléguée chargée de la Ville, Nadia Hai, a dévoilé, le 31 juillet 2020, la liste des porteurs de projets lauréats qui déploieront les 30 premiers bus France Services pour aller à la rencontre des habitants résidant en quartiers prioritaires de la politique de la ville. Sur l’ensemble du territoire, ces bus assureront des permanences polyvalentes et itinérantes, afin de permettre aux usagers de procéder aux principales démarches administratives du quotidien en un lieu unique. Ces 30 premiers lauréats ont été sélectionnés après un appel à projet lancé au mois de juin.

« Accéder à ses droits ne doit pas être un parcours du combattant : l’accès aux services publics doit être garanti pour tous et partout, y compris dans les quartiers, défend la ministre déléguée. Ce n’est pas aux habitants de s’adapter aux services publics, c’est le service public qui doit s’adapter à eux. »

« Qu’il s’agisse de minibus, de camions ou de camping-car, les bus France Services renouvellent le service public par leur proximité et leur démarche innovante, explique Nadia Hai. Concrètement, des agents sillonneront les quartiers et s’installeront de manière temporaire dans les espaces de la vie quotidienne, comme au pied des immeubles, sur une place de marché, à proximité de la mairie ou d’un centre commercial. Les bus France Services inversent ainsi les relations avec les usagers : il s’agit ici moins d’accueillir que d’aller à la rencontre et d’accompagner nos concitoyens dans leurs démarches là où ils vivent. »

Ces 30 nouveaux bus France Services sont plus que jamais nécessaires pour assurer la continuité du service public auprès de tous les habitants, assure le ministère. L’Agence nationale de la Cohésion des territoires (ANCT) accompagnera les lauréats, avec le soutien des préfectures concernées, dans la concrétisation de leurs projets et du plein respect du cahier des charges de France Services. Cofinancés par l’État et la Banque des Territoires à hauteur de 90 000 euros par véhicule, ces bus France Services seront opérationnels dans les quartiers d’ici la fin de l’année. Le gouvernement a annoncé le lancement d’un nouvel appel à projet pour des bus France Services à la rentrée.

Posté le par

Recommander cet article