L’UNCCAS et la Banque de France renforcent leur partenariat pour lutter contre l’exclusion financière

Lutte contre les exclusions

Les deux partenaires veulent, à la fois, lutter contre l’exclusion financière et promouvoir l’éducation financière et budgétaire.

La Banque de France et l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS) ont signé, le 6 juillet, une nouvelle convention triennale en faveur de la lutte contre l’exclusion financière et le surendettement.

Les deux institutions renouvellent ainsi leur partenariat initié en 2013. Cet accord s’inscrit dans un contexte qui a beaucoup évolué ces dernières années : renforcement du droit au compte, simplification de la procédure de surendettement, mise en place de l’Observatoire de l’inclusion bancaire et lancement de la stratégie nationale d’éducation financière en décembre 2016, dont la mise en œuvre a été confiée à la Banque de France.

Ce partenariat a pour objectif de renforcer le travail conjoint des équipes de la Banque de France et de l’UNCCAS, mais aussi de mutualiser les moyens nécessaires pour prévenir les difficultés financières, trouver une solution aux situations de surendettement des particuliers, améliorer l’inclusion bancaire et développer l’éducation financière et budgétaire du grand public.

La Banque de France s’engage à amplifier son accompagnement des CCAS. En 2016, l’institution a rencontré plus de 1 500 travailleurs sociaux dans le cadre des 130 réunions organisées localement avec les CCAS.

Elle entend poursuivre ses actions d’information et de sensibilisation, en particulier sur le surendettement, les fichiers d’incidents et le droit au compte. Les échanges seront enrichis et illustrés en 2017 à l’aide des ressources proposées par le portail, développé par l’institution dans le cadre de la stratégie nationale d’éducation financière.

La Banque de France s’implique également, aux côtés des CCAS, dans l’expérimentation des Points Conseil Budget, service mis en place dans quatre régions françaises permettant à chacun de bénéficier de conseils confidentiels, gratuits et personnalisés concernant la gestion budgétaire.

L’UNCCAS encourage les CCAS et les centres intercommunaux d’action sociale (CIAS) de son réseau à accentuer leur implication dans les démarches d’information et d’accompagnement budgétaire des personnes concernées par les procédures de surendettement (aide à la constitution de dossiers de surendettement, suivi des plans de remboursements…).

L’an dernier, 210 000 ménages ont été suivis par la Banque de France dans le cadre du traitement du surendettement. « Alors que trois millions de personnes sont en situation de fragilité financière, l’information, la prévention et l’accompagnement demeurent plus que jamais des enjeux majeurs », insistent les deux partenaires.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum