Dépendance: des projections financières non alarmantes (groupe de travail)

Personnes âgées

Le financement public de la perte d’autonomie des personnes âgées va croître dans les trente prochaines années mais à un rythme supportable, selon les projections de l’Insee et de la DREES présentées mercredi à un groupe de travail sur la dépendance.

« Les chiffres ne sont pas très élevés; ça monte modérément jusqu’en 2025 et de façon un peu plus accentuée jusqu’à 2040 mais si l’on ramène cela au PIB 2010 cela fait grosso modo dix milliards d’euros à trouver en 30 ans », a expliqué à l’AFP le président du groupe de travail, l’économiste Jean-Michel Charpin, ancien directeur général de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). Au total six scénarios seront proposés au groupe de travail qui pourra les amender (hypothèses de démographie basse, intermédiaire et haute avec évolutions prix ou salaires dans ces trois catégories). Dans le détail, le total des dépenses publiques consacrées aux personnes âgées représentait en 2010 1,22 point de PIB (Produit Intérieur Brut) soit quelque 24 milliards d’euros. En 2025 la proportion sera de 1,34 point et en 2040 de 1,67 si l’on choisit une indexation sur l’évolution des prix, selon les projections (hypothèse intermédiaire). Si en revanche une indexation sur les salaires est retenue, cette proportion sera un peu plus forte, de 1,37 point en 2025 et de 1,76 en 2040. La progression des dépenses publiques représentera 0,44 point de PIB d’ici à 2040 (indexation prix) et de 0,53 point avec l’indexation sur l’évolution des salaires. « Si les dépenses s’accélèrent à partir de 2025 c’est que la première génération du baby boom d’après guerre a 79 ans, un âge de début de forte fréquence de dépendance », a indiqué M. Charpin. « Les modes d’indexation sont importants car cela fait bouger la dépense publique mais encore plus la dépense privée », c’est-à-dire ce qui restera à la charge des personnes âgées et de leurs familles, selon M. Charpin. Les rapports des groupes de travail, dans le cadre du débat national sur la dépendance voulu par le gouvernement devront être rendus fin juin. Les premières mesures décidées par l’exécutif seront incluses dans le projet de loi sur le financement de la Sécurité sociale (PLFSS).

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum