Agnès Buzyn a installé les instances de la concertation « Grand âge et autonomie »

Personnes âgées

Les instances de la concertation « Grand âge et autonomie » ont été arrêtées et ont débuté leurs travaux fin octobre 2018.

Plus de 200 professionnels du secteur et membres de la société civile ont participé, le 24 octobre 2018, à l’installation des instances de la concertation « Grand âge et autonomie ». Ce vaste dispositif est déployé pour formuler des propositions concrètes, a rappelé la ministre des Solidarités et de la Santé. Ces instances ont d’ores et déjà entamé leurs travaux.

Le Conseil d’orientation

Présidé par Dominique Libault, pilote de la concertation, le Conseil d’orientation a pour missions de proposer des axes de réflexion et de veiller à la cohérence d’ensemble des travaux engagés. Pour permettre une vision transversale, ce conseil regroupe des parlementaires, des représentants des collectivités locales, de l’État et des opérateurs publics, des usagers, des Agences régionales de santé (ARS) et des personnes qualifiées.

Voici sa composition :

  • Anne-Marie Armenteras de Saxcé, présidente de la commission médico-sociale de la Haute autorité de santé (HAS)
  • Frédéric Bierry, président du conseil départemental du Bas-Rhin
  • Anne-Marie Brocas, présidente du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie
  • Luc Broussy, directeur du centre de réflexion Matières grises
  • Sylvain Denis, président de la Fédération nationale des associations de retraités (FNAR)
  • Audrey Dufeu-Schubert, députée de Loire-Atlantique
  • Bertrand Fragonard, président du Haut conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA)
  • Monique Iborra, députée de Haute-Garonne
  • Dominique Gillot, présidente du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH)
  • Michel Laforcade, directeur général de l’ARS Nouvelle-Aquitaine
  • Marie-Anne Montchamp, présidente du conseil d’administration de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA)
  • Denis Piveteau, personne qualifiée
  • Pierre Ricordeau, personne qualifiée
  • Rose-Marie Van Lerberghe, personne qualifiée
  • Président de Conseil départemental (en attente de confirmation)

 Le Comité scientifique

Le Comité scientifique est l’instance d’expertise de la concertation « Grand âge et autonomie ». Pluridisciplinaire, il regroupe des médecins, des économistes, des sociologues, une philosophe, ainsi que des spécialistes du numérique et des comparaisons internationales. Le Comité scientifique est présidé par le Pr Bruno Vellas, coordonnateur du Gérontopôle, chef de service du département de médecine interne et de gériatrie du CHU, UMR INSERM 1027, Université de Toulouse, Centre Collaborateur OMS pour la Fragilité, la Recherche Clinique et la Formation en Gériatrie.

Voici sa composition :

  • Dominique Argoud, sociologue, Université Paris-Est Créteil, président du Conseil scientifique de la CNSA
  • Régis Aubry, chef du pôle Autonomie Handicap CHRU Besançon, membre du Comité consultatif national d’éthique et président de l’Observatoire national de la fin de vie
  • Francesca Colombo, chef de la division santé, OCDE / Ana LLena Nozal, division santé, OCDE
  • Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste, professeur au CNAM, à l’Ecole des Mines, à l’Hôpital Sainte-Anne et membre du Comité consultatif national d’éthique
  • Roméo Fontaine, économiste, chargé de recherches à l’INED
  • Agnès Gramain, professeur en Sciences Économiques à l’Université de Lorraine, directrice adjointe du GIS « Institut de la longévité, des vieillesses et du vieillissement (ILVV) / Jérôme Wittwer, économiste de la santé et membre du collège santé de l’université Bordeaux au sein de l’Institut de Santé Publique, d’Épidémiologie et de Développement
  • Étienne Grass, vice-président, responsable du Pôle service public, Cap Gemini
  • Anne-Marie Guillemard, professeur émérite des Universités en sociologie, Université Paris Descartes Sorbonne, membre du Conseil d’orientation des retraites et du Conseil de l’âge
  • Pr Claude Jeandel, chef du service de gérontologie au CHU et professeur à l’Université de Montpellier et Président du Collège professionnel des gériatres français
  • Marie-Eve Joël, professeur émérite d’économie, PSL – Université Paris Dauphine, ancienne présidente du Conseil scientifique de la CNSA
  • Philippe de Normandie, chirurgien praticien hospitalier, Hôpital de Garches, directeur relations santé au MNH Group, membre du conseil scientifique de la CNSA
  • Pr Nathalie Salles, chef du Pôle gérontologie clinique, CHU de Bordeaux, présidente de la Société savante française de télémédecine

10 ateliers pour formaliser des propositions concrètes

Outre les co-présidents et les rapporteurs, les 180 participants aux 10 ateliers thématiques se réuniront jusqu’en janvier 2019. Fort d’une vingtaine de membres par atelier, leur format est resserré avec une large place réservée aux professionnels du secteur, à la société civile, aux professions médicales et aux usagers, qui représentent près de 40 % du total des participants, aux côtés de l’État et des opérateurs publics et de sécurité sociale.

Présentation des ateliers:

Atelier 1 : Gouvernance et Pilotage

Élaborer des propositions permettant de sécuriser, de clarifier et de pérenniser une architecture de gestion et de pilotage du risque de perte d’autonomie liée au grand âge. Cette architecture modernisée devra être lisible, efficace, équitable. L’atelier étudiera le contenu de ce qui pourrait devenir un 5e risque de la sécurité sociale.
Coprésidence : Benjamin Ferras, membre de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) ; Marie Tamarelle, députée de l’Eure.

Atelier 2 : Panier de biens et services et reste à charge

Définir différents scénarios pour proposer des droits et prestations universels, simples, lisibles, à domicile comme en établissements, et modulés en fonction des ressources des personnes.
Coprésidence : Laurence Assous, Cour des comptes ; Jean-Philippe Vinquant, directeur général de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

Atelier 3 : Nouveaux financements

Proposer des schémas de financement de la couverture du risque de perte d’autonomie liée au grand âge, en fonction de l’évolution du panier de biens et services et des dernières projections démographiques.
Coprésidence : Mathilde Lignot-Leloup, directrice de la Direction de la sécurité sociale (DSS) ; Jean-Luc Tavernier, directeur général de l’Insee.

Atelier 4 : Parcours des personnes âgées

Définir un droit à un service de qualité, dans un objectif de simplicité des parcours et des démarches, en prenant comme point de départ les attentes des personnes âgées.
Coprésidence : Dominique Libault, pilote de la concertation ; Geneviève Mannarino, vice-présidente du conseil départemental du Nord.

Atelier 5 : Prévention de la perte d’autonomie et bien vieillir

Renforcer la prévention pour retarder ou limiter la perte d’autonomie. Il s’agit, notamment, de développer la recherche scientifique, de mieux mesurer l’efficacité des actions de prévention et d’optimiser la coordination des intervenants.
Coprésidence : Jean-Pierre Aquino, délégué général de la SFGG ; Stéphane Corbin (CNSA).

 Atelier 6 : Métiers

Accroître l’attractivité des métiers et des carrières de l’aide et du soin aux personnes âgées. L’atelier explorera également les leviers d’amélioration de la qualité de vie au travail et de l’image de ces métiers.
Coprésidence : Mathias Albertone, Direction générale de l’offre de soins (DGOS) ; Alice Casagrande, personnalité qualifiée.

Atelier 7 : Aidants, familles et bénévolat

Renforcer la reconnaissance et l’accompagnement des aidants, accroître leur capacité à se saisir de leurs droits, dans l’ensemble du territoire.
Coprésidence : Cécile Tagliana (DGCS) ; Annie Vidal, députée de Seine-Maritime.

Atelier 8 : Offre de demain pour les personnes âgées en perte d’autonomie

Identifier les voies de diversification de l’offre d’hébergement et de prise en charge (« Ehpad hors les murs », habitat intergénérationnel…). L’atelier explorera enfin les axes d’une meilleure intégration des services, sur le modèle de plateformes, et interrogera la pertinence du modèle de l’Ehpad pour porter cette évolution.
Coprésidence : Marc Bourquin, directeur autonomie à l’ARS Île-de-France ; Anne Burstin, directrice de la CNSA.

Atelier 9 : Cadre de vie

Identifier, sur la base des initiatives récentes, des bonnes pratiques locales et des expériences étrangères, des voies d’amélioration concernant l’adaptation des logements, des mobilités et de l’accès au numérique et aux services publics.
Coprésidence : Marie-Caroline Bonnet-Galzy, conseillère d’État ; une personne en cours de désignation.

Atelier 10 : L’hôpital et la personne âgée

Travailler sur l’adaptation de l’hôpital à la personne âgée et faire de l’hôpital un pôle d’expertise gériatrique. Un groupe de travail est également chargé des systèmes d’information et des indicateurs de suivi.
Coprésidence : Sylvie Escalon (DGOS) ; Philippe Vigouroux, directeur général du CHU de Bordeaux.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum