Dépendance : l’équipe de François Hollande déplore « un quinquennat perdu »

Personnes âgées

Jérôme Guedj, président PS du Conseil général de l’Essonne et membre de l’équipe de campagne de François Hollande, a regretté lundi 26 mars « un quinquennat perdu » en matière de prise en charge de la dépendance, fustigeant « l’abandon » de toute réforme par Nicolas Sarkozy.

Les candidats à la présidentielle étaient invités au Congrès national des professionnels de la gériatrie pour livrer leurs propositions en matière de dépendance. Mais seuls Jérôme Guedj et Jean-Jacques Jégou, sénateur MoDem du Val-de-Marne, ont répondu présents.

Nous venons de vivre un quinquennat perdu » en matière de dépendance, a dénoncé Jérôme Guedj. « La réforme de la dépendance, qui était un des engagements de Nicolas Sarkozy, a été reportée, année après année, pour les plus mauvaises raisons », a-t-il lancé.

Après l’avoir mise entre parenthèse, le chef de l’État a finalement déclaré début mars qu’il envisageait de « poser les bases » d’une telle réforme en 2013, quand le déficit sera ramené à 3 % du PIB.

Faire la réforme de la dépendance, ça voulait dire des prélèvements en plus et créer une nouvelle allocation », a-t-il justifié.

François Hollande a de son côté évoqué une « cotisation spécifique » pour financer le « cinquième risque », c’est-à-dire l’accompagnement des personnes âgées dépendantes. La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, qui devait clôturer lundi le Congrès, a jugé « irresponsable » cette proposition.

Jérôme Guedj a promis « une loi d’orientation sur l’allongement de la vie », qui pourrait par exemple « imposer à tout programme de construction des logements adaptés pour permettre le maintien à domicile » ou « valoriser le secteur des services d’aide à domicile ».

Jean-Jacques Jégou a de son côté lancé une série de pistes en faveur de l’aide à l’autonomie des personnes âgées : « Mieux coordonner les acteurs sanitaires et médico-sociaux », « envisager de verser l’aide personnalisée d’autononomie (APA) en fonction des revenus », « créer une deuxième Journée de solidarité » ou réfléchir à une « assurance complémentaire universelle ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum