Dépendance : un rapport incite les pouvoirs publics à développer les nouvelles technologies

Personnes âgées

La Fédération hospitalière de France et la Société française de gériatrie et gérontologie appellent les pouvoirs publics à « développer massivement les nouvelles technologies au service du grand âge », dans un rapport présenté jeudi 20 juin 2019.

Que peuvent apporter les innovations technologiques aux Ehpad et à la prise en charge du grand âge ? Une vingtaine de professionnels de la santé ont été auditionnés sur cette question, dans le cadre d’une étude commandée par le Conseil national de la « silver économie », représentant les acteurs de cette filière dédiée au vieillissement.

Le rapport propose la mise en place d’un « pack technologique » dans les Ehpad, pour répondre à un certain nombre de besoins dans les domaines de la santé, de l’accessibilité ou du renforcement du lien social.

Ce pack permettrait de développer des « outils domotiques pour maintenir l’autonomie » comme des clés électroniques ou des rails de transfert. Le rapport évoque aussi des technologies de détection électronique des chutes, ou encore des dispositifs de « traçabilité et d’accès effectif aux soins » comme des dossiers informatisés, des « verres connectés » pour lutter contre la déshydratation, ou encore des « piluliers connectés ».

Il souligne enfin l’importance des outils permettant de lutter contre l’isolement et les troubles cognitifs tels que les robots sociaux.

Pour financer ce pack, le rapport table sur un investissement de l’ordre de 3,5 milliards d’euros sur les dix années à venir.

Toutefois, « l’association entre la technologie et le grand âge n’est pas toujours appréhendée positivement » aujourd’hui et la « silver tech demeure à l’état embryonnaire », constate le rapport.

Parmi les raisons mises en évidence : l’idée d’une « déshumanisation de l’accompagnement » et des soins, un certain « mythe » selon lequel les nouvelles technologies seraient difficiles à utiliser pour les personnes âgées, mais aussi l’inquiétude de certains professionnels concernant les « risques » que les nouvelles technologies « peuvent faire courir sur la qualité et la quantité d’emplois ».

Un rapport final doit être remis d’ici fin juin à la ministre des Solidarités et de la Santé.

En parallèle à la concertation « grand âge et autonomie » devant aboutir à une loi fin 2019, Agnès Buzyn avait lancé en octobre des travaux pour réformer la filière de la « silver économie », souhaitant lui « donner une nouvelle impulsion ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2019

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum