Des crédits supplémentaires pour la lutte contre la maltraitance

Personnes âgées

Les crédits supplémentaires alloués à la lutte contre la maltraitance vont permettre de renforcer le dispositif national.

La ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie se félicite du vote, le 30 octobre, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2014, de 300 000 euros supplémentaires pour la lutte contre la maltraitance et la promotion de la bientraitance. Cela porte le montant total des crédits à 1,9 million d’euros, soit une progression de 19 %.

Ces 300 000 euros vont permettre de développer le nombre d’antennes locales reliées au dispositif 3977, numéro d’appel national pour les personnes âgées victimes de maltraitance. Ce numéro est géré conjointement par les associations HABEO et ALMA. HABEO développe la plateforme nationale d’accueil téléphonique ; ALMA anime quant à elle le réseau de proximité.

Au début de l’été, les deux associations ont entamé un rapprochement, afin d’optimiser le maillage du territoire et de parachever le dispositif national. La prochaine fusion des deux structures sous la bannière 3977 Allo Maltraitance devrait renforcer l’efficacité de la prise en charge. « Aujourd’hui ces crédits supplémentaires permettent de renforcer encore le dispositif national, de le rendre plus intégré, plus efficace et maillant mieux le territoire : en 2014, une vingtaine d’antennes locales du 3977 seront ainsi ouvertes dans des départements non encore couverts », annonce le ministère.

 

Pour aller plus loin : Découvrez le nouvel ouvrage des Éditions Weka Gérer un Ehpad au quotidien

 

Livre blanc

Communication de crise, accidents, maltraitance

Téléchargez

Un Ehpad peut être confronté à des situations de crise comme des accidents ou des faits de maltraitance envers les résidents. Face aux risques et aux responsabilités, le directeur se doit de communiquer en protégeant les résidents et les personnels et en réduisant au maximum les éventuels dommages tout en préservant l’image de son établissement.

Comment organiser sa communication afin de contribuer aussi rapidement que possible à éviter d’amplifier la crise par des informations erronées ou des rumeurs ?
Quels sont les différents acteurs qu’il faut cibler dans la communication ? Comment construire son plan de communication ? Comment communiquer avec les médias ?

Découvrez les réponses à ces questions en téléchargeant gratuitement la fiche « Communication de crise, accidents, maltraitance » extraite de l’ouvrage Gérer un Ehpad au quotidien des Éditions Weka.


Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :

Weka formation

Protection des personnes particulièrement vulnérables

Objectifs :


  • Identifier les causes de protection des PAPH.
     
  • Recadrer les procédures de signalement administratif et judiciaire.
     
  • Cerner les apports de la réforme du 5 mars 2007 entrant en vigueur en 2009.
     
  • Connaître le nouveau rôle du département dans la protection des PAPH.
     

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum