L’accompagnement des personnes handicapées en milieu de travail ordinaire

Personnes âgées

Dans un contexte de crise économique, le droit des personnes handicapées à être efficacement accompagnées dans leur parcours professionnel, dans la recherche et le maintien dans un emploi en milieu ordinaire de travail, doit être renforcé.

Selon la diversité des handicaps, l’accompagnement peut prendre la forme de prestations matérielles, celle d’un suivi, d’un soutien ou encore d’une veille. Le droit des personnes handicapées à un emploi en milieu ordinaire de travail est cependant loin d’être effectif. Il se heurte toujours à de très nombreuses difficultés et à des impossibilités à progresser comme tous les agents d’une collectivité. Et malgré le soutien dans le secteur public du fonds d’insertion pour les personnes handicapées de la fonction publique (FIPHFP), les progrès qui peuvent être observés face à ces constats sont encore lents à se confirmer réellement. Aussi l’objectif est d’éviter des situations difficilement tenables pour les salariés comme pour leurs employeurs sur le long terme.
 

Le tutorat une étape nécessaire mais insuffisante

Lors de l’entrée dans un environnement ordinaire de travail, l’accompagnement des personnes en situation de handicap par un tuteur ou un référent – qui n’est pas le supérieur hiérarchique -, est un premier outil disponible pour passer le cap de l’intégration dans le milieu professionnel et pour la suite du parcours professionnel.

Le tutorat ne doit pas être une simple présence attentive, il doit être proactif. De plus, pour être pleinement efficace, le tuteur doit être formé et il doit pouvoir entrer en relation avec les services compétents pour alerter et pouvoir mobiliser un accompagnement spécifique si la situation devient complexe, ou si l’autonomie qui est visée, semble difficile à atteindre.

Le bénévolat institué pour le tutorat d’accompagnement des personnes en situation de handicap, contesté sur le principe par des syndicats, trouve également des limites quand la pratique se répand au-delà de cas exceptionnels. Si les difficultés liées au handicap ne disparaissent pas, l’idée de cesser le tutorat lorsque les personnes handicapées n’auraient plus de besoin spécifique au-delà des premiers temps de l’adaptation est aussi contestée.
 

Un accompagnement encore trop limité dans le milieu ordinaire

Le nombre des travailleurs qui sortent des ESAT pour prendre un emploi en milieu ordinaire est très faible. Ces structures innovent pourtant régulièrement pour accompagner au mieux vers et dans l’emploi en milieu ordinaire les personnes handicapées qui le souhaitent et qui ont une chance raisonnable d’y parvenir et de s’y maintenir. Elles sont particulièrement vigilantes à ce que leur santé physique et psychique ne soit pas menacée en quoi que ce soit.

Pour encourager les personnes vers une plus grande autonomie, des outils d’entrée en milieu ordinaire de travail sont disponibles pour les ESAT de type classique ou dit hors les murs, c’est-à-dire avec ou sans unité de production, mais les résultats demeurent très en deçà des objectifs affichés. L’accès au milieu ordinaire passe aussi par la formation et le développement des compétences pour les travailleurs en ESAT ou en entreprises adaptées.

Des parcours adaptés au potentiel et aux aspirations des jeunes sont conçus, notamment pour l’entrée et le maintien en apprentissage. Ces dispositifs ne parviennent toutefois pas à créer les dynamiques et les fluidités escomptées. Les expériences de l’accompagnement des personnes dans le milieu protégé ou adapté sont riches mais les échanges avec le milieu ordinaire restent trop limités. Le milieu ordinaire est souvent jugé trop risqué.

Près de 10 ans après le vote de la loi de 2005, le temps est maintenant venu de concevoir et de mettre en place des outils pour accueillir beaucoup plus largement et durablement les personnes handicapées, quel que soit le type de déficience, dans un environnement professionnel ordinaire. Cela ne pourra cependant se faire qu’avec la construction d’une nouvelle offre « aménagement accompagnement » pour que l’emploi en milieu de travail ordinaire puisse être à nouveau favorisé.

 

Source : Dynamiser l’emploi des personnes handicapées en milieu ordinaire. Aménager les postes et accompagner les personnes, Rapport sur l’accompagnement des personnes handicapées, Annie Le Houérou, novembre 2014
 

Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :
 

Weka formation

S’acquitter de l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés

Objectifs : comment remplir ses obligations en la matière ?


  • Connaître les obligations de l’employeur public en matière d’emploi des personnes handicapées.
  • Faire le point sur les dispositions spécifiques prévues en faveur des travailleurs handicapés.
  • Maîtriser les conditions d’accès à l’emploi, à la formation et à la promotion des personnes handicapées.
  • Appréhender les bases d’une gestion efficace du personnel handicapé.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum