Légère augmentation du nombre de professionnels du soin en Ehpad

Personnes âgées

La CNSA décrit la situation des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en 2017.

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) vient d’actualiser les données d’activité des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). À partir des différentes données recensées en 2017, elle dresse ainsi un nouveau portrait de ces établissements et de la prise en charge de leurs résidents : description des Ehpad et des résidents, taux d’occupation, taux d’encadrement, coûts salariaux moyens, situation budgétaire des établissements (résultat, déficit, capacité d’autofinancement), coût d’une place, coût global d’un résident pour l’assurance maladie…

Près de 7 000 Ehpad accueillent les personnes âgées en perte d’autonomie. Plus de 42 % sont publics, près d’un tiers appartiennent au secteur privé non lucratif (associatif) et un quart au secteur privé commercial. Le niveau de perte d’autonomie et le besoin en soins des résidents continuent d’augmenter. En témoignent les chiffres du GIR moyen pondéré (GMP) et du Pathos moyen pondéré (PMP). En 2017, le GMP moyen était de 726 (contre 722 en 2016 et 680 en 2010) ; le PMP moyen était de 213 (contre 211 en 2016 et 180 en 2010). En revanche, les hospitalisations des résidents des Ehpad semblent avoir été moins fréquentes en 2017 que l’année précédente. On constatait 1,11 hospitalisation pour 100 résidents en 2017, contre 1,14 hospitalisation pour 100 résidents en 2016 (taux médian).

Le nombre de professionnels du soin prenant en charge les résidents en établissement « continue de progresser légèrement », Observe la CNSA. Il s’élevait à 63,3 équivalents temps plein pour 100 résidents en 2017, contre 62,9 en 2016. 41,5 % des professionnels sont des aides-soignants (AS), des aides médico-psychologiques (AMP) et des assistants de soins en gérontologie. Les agents de service hospitalier (ASH) représentent 31,2 % du personnel des Ehpad, les infirmiers, 10,9 %, les médecins et les psychologues chacun 0,9 %. Au total, les frais de personnel représentent 70 % des dépenses du budget des Ehpad.

En 2017, le coût global de fonctionnement d’une place d’hébergement permanent en Ehpad s’élevait à 41 453 euros par an, soit 114 euros par jour (tous financeurs confondus). Un résident coûtait, en moyenne, 14 303 euros à l’assurance maladie, dont 12 755 euros de dotation versée à l’Ehpad et 1 906 euros en remboursement de soins de ville.

Enfin, 2017 est l’année de mise en œuvre de l’état prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD) par les Ehpad. La CNSA a ainsi calculé les tout premiers ratios sur la base des états réalisés des recettes et des dépenses (ERRD). La CNSA a par exemple évalué la capacité d’autofinancement des Ehpad. Ce chiffre traduit la capacité des établissements à dégager annuellement, les fonds nécessaires à des investissements, au remboursement des emprunts ou à la consolidation de ses fonds propres. En 2017, la moitié des Ehpad disposaient d’une capacité d’autofinancement satisfaisante, voire importante. En revanche, 11 % des Ehpad étudiés présentaient une insuffisance de financement, majoritairement des structures publiques.

Source : La situation des Ehpad en 2017 – Analyse de la gestion des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et de la prise en charge des résidents, CNSA, avril 2019

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum