Palmarès 2016 du Prix CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie

Personnes âgées

Les prix décernés par la CNSA récompensent deux réalisations médico-sociales, l’une pour personnes âgées, l’autre pour personnes handicapées, et deux projets étudiants présentés au concours d’idées.

Le jury du Prix CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie a récompensé, fin juin, « des étudiants aux idées innovantes et des établissements exemplaires, où l’architecture se met au service de l’autonomie des résidents », se félicite la CNSA. Près de trente binômes gestionnaires-architectes et étudiants ont participé à l’édition 2016 de ce concours. Présentation des lauréats.

Prix de la réalisation médico-sociale pour personnes âgées (30 000 euros financés par la CNSA) : EHPAD La Sérigoule, situé à Tence (Haute-Loire)

Cet EHPAD constitue un véritable lieu ressource pour le territoire. L’établissement propose quatre pôles :

  • Un EHPAD classique ;
  • Un pôle Alzheimer, particulièrement apprécié par le jury, qui comprend une unité protégée Alzheimer, un pôle d’activité et de soins adaptés (PASA) et un pôle sensoriel ;
  • Un pôle d’aide et de répit aux aidants composé d’un accueil de jour, d’un hébergement temporaire et d’un relais pour les aidants (lieu de soutien et de répit, de parole, d’écoute et d’échanges) ;
  • Un pôle handicap, comprenant une unité de vie pour personnes déficientes intellectuelles, un accueil de jour pour les personnes souffrant de troubles psychopathologiques et des appartements en ville.

« Pensée comme une véritable plate-forme de services, La Sérigoule propose une offre diversifiée et décloisonnée pour s’adapter au parcours des personnes », a salué le jury. La reconstruction de l’établissement, fruit d’une réflexion collective des professionnels, des résidents et des familles, a été réalisée avec le concours du cabinet d’architecture Genius Loci.

Prix de la réalisation médico-sociale pour personnes handicapées (30 000 euros financés par la CNSA) : Foyer de vie l’Afidamen, situé à Pourrières (Var)

Cet établissement accueillant 38 personnes en situation de handicap est géré par l’association Les hauts de l’Arc. Implanté au cœur du village, dans le quartier de l’école primaire, de la crèche et du skate parc, et à deux pas des commerces de proximité, l’Afidamen permet aux résidents de participer pleinement aux activités des associations environnantes (yoga, peinture, gymnastique) ou aux événements festifs de la ville. Le jury a été sensible au projet d’établissement, « qui offre aux personnes accueillies un cadre de vie sécurisant et adapté tout en leur permettant de vivre leur citoyenneté. » Le projet a été réalisé avec le cabinet d’architecture Atelier Nerin.

Par ailleurs, le jury a choisi de distinguer deux projets étudiants présentés au concours d’idées.

Prix du concours d’idées (8 000 euros financés par la CNSA)

Ce prix a été décerné à Laure Roumanille, Justine Langlade et Micky Falavel, étudiants à l’ENSA de Montpellier, pour « HASPA » (Hameau d’accompagnement sécurisé pour personnes âgées). L’idée consiste à implanter, au cœur d’un village, plusieurs unités d’habitation individuelles spécialement équipées et meublées pour des personnes âgées. Ce hameau est conçu de façon à ce que les soins et les aides aux actes de la vie quotidienne soient peu visibles par les habitants : les professionnels sont en tenue de ville et les locaux techniques intégrés à l’architecture du village.

Le but est de permettre aux personnes âgées en perte d’autonomie de continuer à vivre chez elles, grâce à un équipement adapté et à un accompagnement professionnel. Les étudiants proposent deux localisations : le village de Sainte-Croix, dans la Drôme, et la commune de Saint-Jean de Buèges, dans l’Hérault.

Mention spéciale (4 000 euros financés par la CNSA)

Cette mention spéciale a été accordée au projet « un souffle de jeunesse pour les bains municipaux », imaginé par Jordan Bocquillon, Antoine Deltheil, Olivier Fresneda et Léonard Gouy, étudiants à l’INSA de Strasbourg. Ce projet propose de réhabiliter les locaux inutilisés des bains municipaux de Strasbourg, un bâtiment avantageusement situé entre le centre-ville et le campus universitaire. En effet, seule une partie du bâtiment est actuellement occupée par un pôle santé. Dans ce projet, les résidents pourraient ainsi profiter de la proximité du corps soignant et d’un accès privilégié aux bains. Le jury a apprécié « la volonté des étudiants de séquencer le parcours des résidents entre les espaces collectifs et la chambre. »

Retrouvez l’ensemble des lauréats sur : www.cnsa.fr

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum