Plus de 500 000 places à créer en maisons de retraite d’ici 2040

Personnes âgées

Il faudrait créer plus de 500 000 places en maisons de retraite médicalisées d’ici à 2040, c’est-à-dire presque doubler leur nombre, pour répondre au vieillissement de la population, estime une étude publiée mercredi 5 février par Cap Retraite.

Précisément, cet organisme qui conseille les familles cherchant une place en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), estime qu’il faudrait créer 541 343 lits si l’on veut conserver le ratio moyen actuel (16 lits pour 100 personnes âgées de 80 ans et plus, soit un total de 577 953 places en 2012).

L’étude souligne toutefois que ce besoin pourra être atténué si des mesures sont prises pour améliorer le maintien à domicile. Celles-ci sont attendues dans un projet de loi sur l’autonomie, qui doit être transmis le 12 février au Conseil économique social et environnemental (Cese) en vue d’une présentation en Conseil des ministres le 2 avril.

D’ici à 2040, le nombre des plus de 80 ans aura augmenté de 94 % à près de 7 millions de personnes. Les régions les plus touchées par le vieillissement seront l’Alsace (+ 112 %) et le Languedoc-Roussillon.

Cap Retraite rappelle qu’actuellement, « aucun territoire ne dispose d’une offre suffisante » de places en Ehpad, mais le Nord-Pas-de-Calais, l’Île-de-France et la Haute-Normandie sont les plus mal pourvus. Au vu des projections démographiques, il estime que les régions où il faudra créer le plus grand nombre de places à l’horizon 2040 sont Rhône-Alpes, l’Île-de-France et les Pays de la Loire (plus de 50 000 places nécessaires dans chacune).

Une place en Ehpad coûte en moyenne 1 769 euros par mois, selon cette étude. Le coût est nettement supérieur dans les départements très peuplés comme Paris (3 294 euros), les Hauts-de-Seine (2 806) et les Yvelines (2 562). En endée et dans la Meuse en revanche, il est estimé à 1 342 euros par mois.

Le coût d’un séjour en maison de retraite médicalisée représente en moyenne 106 % des ressources mensuelles d’un foyer de retraités. En Seine-Saint-Denis, le ratio atteint 154 % (tarif moyen de 2 440 euros par mois pour des revenus de 1 582 euros).

Les familles peuvent parfois diminuer le coût du séjour en éloignant leur proche dans un département limitrophe. Par exemple, « une famille peut réaliser 42 % d’économies » en s’éloignant de Paris pour l’Oise. Cap Retraite estime qu' »une aide financière centralisée de l’État sera incontournable » pour remédier à la situation.
Texte de référence : La France face à la pénurie de maisons de retraite, Observatoire 2014 Cap Retraite
Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

 

Weka vous propose de découvrir gratuitement :

 

Livre blanc

Recueillir et exploiter des informations concernant un résident

Téléchargez

Comment accueillir un nouveau résident en établissement d’hébergement pour personnes âgées (Ehpa) ou en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ?

Découvrez dès aujourd’hui la réponse en téléchargeant gratuitement la fiche « Recueillir et exploiter des informations concernant un résident ».

Cet extrait du service documentaire L’animation en maison de retraite vous est offert par les Éditions Weka.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum